Novembre 2018


2016, #autrement

En 2016, je formule le vœu que chacun d’entre nous fasse l’effort de travailler, penser, diriger et vivre autrement pour imaginer ensemble des nouveaux modèles de société au service de l’emploi et des générations futures.

Au CJD, cette envie d’#autrement nous a amenés à imaginer un congrès national dont la forme et le contenu seront résolument différents : offrir à 2000 entrepreneurs les conditions pour réfléchir à la société de demain et pour construire et améliorer les nouveaux modèles économiques adaptés à leur entreprise. Nous allons aussi continuer à repenser nos gouvernances d’entreprise, nos espaces de travail pour les adapter aux fonctionnalités engendrées par le numérique, le modèle collaboratif, les réseaux sociaux… Le CJD, qui expérimente ce qu’il prône, est en marche sur ces enjeux.

Transposons cette philosophie à un niveau plus global. Jean-Marie Domenach écrit : « Il s’agit moins de penser davantage que de penser autrement. » Les décideurs ne représentent plus la Société qui, d’ailleurs, ne leur fait plus confiance. Alors, prenons la parole et surtout agissons #autrement pour construire notre futur commun. On parle beaucoup aujourd’hui de l’état d’urgence, mais c’est aujourd’hui l’état de fait qu’il nous faut combattre : l’urgence est de nous mobiliser pour inverser la pyramide et nous réapproprier notre destin.

Comme nous sommes capables de nous unir et nous mobiliser pour de grandes causes, nous, tous les acteurs de la société civile, devons reprendre la main sur notre destinée. Transformons les défis écologiques, économiques, sociaux et politiques en challenges que nous relèverons collectivement. Nous en sommes capables. Nous construirons ainsi un nouveau modèle de société qui apportera à la fois confiance en l’avenir pour les jeunes, reconnaissance aux acteurs de l’entreprise qui œuvrent au quotidien au développement de l’emploi et de leurs territoires et pérennité pour le futur de notre planète. Voilà comment décliner aujourd’hui dans les faits la vocation du Centre des Jeunes Dirigeants : mettre l’économie au service de l’Homme.

Certains décrivent la France comme une société lasse et résiliente. Comme les 4500 entrepreneurs du CJD, je suis convaincu du contraire. Ensemble et #autrement, nous ferons de 2016 l’année du renouveau qui mettra fin aux conservatismes et remettra la Société civile au cœur de l’action collective.

Il ne s’agit pas d’un vœu pieux ; celui-ci n’est pas irréalisable. Nous avons commencé, suivez-nous !

Richard Thiriet, président national du CJD
Le 21-01-2016
Imprimer Twitter Facebook LinkedIn
Laisser un commentaire
E-mail :
Confirmation :
Pseudo :
Commentaires :
Code de sécurité :
Powered by Walabiz