Août 2018


De la fin de la pyramide et du cadre

Depuis la première révolution industrielle, le monde économique repose sur un triangle et un carré. Le triangle, la pyramide qui a longtemps inspiré nos organisations, et le carré, ce fameux cadre des lois qui régit, mais hélas aussi contraint, voire enferme toute action et activité économique. A l’heure où la quatrième révolution industrielle redéfinit les emplois, nous devons construire de nouveaux modèles qui apportent agilité à l’entreprise, sécurité aux salariés et pérennité à la planète. Et oublier le triangle et le carré !

Les jeunes ont aujourd’hui comme première quête le bonheur et leur épanouissement. Ils ont inversé la pyramide de Maslow. Ce basculement se révèle emblématique des mutations que nous vivons et que nous devons prendre en compte au niveau de l’entreprise en particulier et de la société en général. Au CJD, nous fondons ce renouveau sur trois variables : oxygène, curiosité et autrement. Trois éléments nécessaires aux acteurs du changement qui ne sont plus en haut de la pyramide, mais diffus partout dans la société et fonctionnant en réseau.

L’oxygène, car essentiel à toute vie, mais également à toute activité. L’oxygène donne de la liberté aux entrepreneurs, aux jeunes, aux salariés, aux personnes en recherche d’activité. Il permet de prendre le recul nécessaire pour inventer de nouvelles façons d’entreprendre, plus humaines et plus responsables. L’oxygène nécessaire dans nos lois pour permettre des expérimentations en dehors du cadre et réussir le combat pour l’emploi.

La curiosité, car elle nous permet de nous ouvrir à de nouvelles idées, de les comprendre et de nous remettre en cause pour les mettre en œuvre. La curiosité facilite et accompagne le changement. Elle nous offre un temps d’avance pour expérimenter, se tromper, refaire et réussir. Elle nous autorise à sortir du cadre.

Et enfin et surtout l’Autrement, car nous devons cesser de faire du neuf avec du vieux. Par exemple, repenser réellement le financement de notre modèle social. Changer de posture, penser et agir autrement, cela bouscule les idées reçues. Cela nous permet de porter un regard neuf, libéré de tout préjugé et d’envisager un avenir fait de possibles et non de contraintes. Pour imaginer des nouveaux modèles qui cassent les pyramides et les cadres !!

Trois éléments qui vont contribuer à tisser les nouveaux modèles qui donneront à chacun leur place dans notre société. Trois éléments au service de la pérennité des entreprises et de la dynamique des territoires.


Richard Thiriet, président du CJD
Le 29-02-2016
Imprimer Twitter Facebook LinkedIn
Laisser un commentaire
E-mail :
Confirmation :
Pseudo :
Commentaires :
Code de sécurité :
1 commentaire
Voir les commentaires
Powered by Walabiz