Septembre 2018


Voir plus loin ensemble

Les évolutions sociales, sociétales et économiques issues, entre autres, de l’avènement du numérique, nécessitent une prise de conscience collective pour anticiper et non subir les mutations d'un monde qui change. Aussi chaque entreprise, chaque Jeune Dirigeant, chaque citoyen doit rechercher l’autrement, non par esprit de contradiction, mais pour proposer de nouvelles idées et de nouveaux modèles pour nos entreprises et pour la Société. C’est cet autrement qui sera au cœur du 36ème congrès national du CJD.

Comme nos poumons rechargentnos cellules en oxygène avant de le redistribuer à l'ensemble du corps,le CJD apporte de l’oxygène aux Jeunes Dirigeants en leur offrant des temps de prise de recul, des temps de déconnexion et des temps de partage dont le bénéfice sera réinvesti dans l’entreprise. Cette dernière vit sous la pression constante des clients, d’un environnement législatif instable et des mutations technologiques. Ainsi, le CJD encourage et promeut le développement de projets locaux forts permettant aux entrepreneurs de s’engager dans et pour leurs territoires. Un bel exemple est la récente décision de la Banque de France d’intégrer les critères RSE au processus de cotation des entreprises. Fruit de 4 ans de travail initiés par le CJD Nantes, cette initiative illustre cette richesse de nos territoires et l’expérimentation locale que prône le CJD. Nous avons aussi pris position pour le pack emploi à durée indéterminée ou le conseil d’entreprise : des solutions conciliant agilité pour l’entreprise, sécurité pour les collaborateurs et opportunités pour les demandeurs d’emploi et la jeunesse. En complément, le CJD préconise trois autres postures pour agir autrement : explication, compréhension et remise en cause.

Pour nous adapter aux mutations à venir, nous savons d’ores et déjà que les solutions que nous utilisions hier seront inefficaces et, que nos actions d’aujourd’hui devront elles aussi être repensées demain. Remettant en cause des habitudes et des acquis, les changements à imaginer nécessitent de la part de chacun d’entre nous un triple effort.

· Effort d’explication pour celui qui initie le changement. On ne peut douter que si la Ministre du travail avait davantage expliqué pourquoi elle proposait son projet de loi, les blocages que connaît notre pays depuis bientôt 6 mois auraient pu être, sinon évités, du moins limités. C’est avec cet esprit de pédagogie que les Jeunes Dirigeants œuvrent depuis toujours en faveur des jeunes, architectes de notre futur. En leur consacrant une journée, le 31 mars, et en proposant en permanence des ponts avec l’Education, nous partageons avec eux la réalité de l’entreprise et souhaitons leur insuffler dynamisme et envie.

· Effort de comprendre. « L’être humain aime le changement jusqu’à ce qu’il doive lui-même changer » a-t-on l’habitude de répéter pour justifier l’immobilisme. Pour que chacun d’entre nous devienne acteur de sa vie, nous devons faire cet effort d’accepter le changement, de comprendre où il va nous emmener individuellement et collectivement. « L'étude du passé et la curiosité du présent donnent l'Intelligence de l'avenir » écrivait Victor Hugo. Développer cette sensibilité, adopter cette façon d’aborder les choses, cela nous fera tous grandir.

· Effort collectif de remise en cause. Pour le bon fonctionnement de l’entreprise et la Société de demain, chacun doit dépasser ses intérêts individualistes et partisans et passer à l‘acte en changeant durablement ses habitudes. Ainsi, nous avons impulsé des rapprochements entre grands comptes et PME/TPE et 1000 entrepreneurs ont signé la charte relations fournisseur responsables. Cet engagement va se poursuivre au travers du Lab Pareto, un think and do tank réunissant des directeurs achats de grands groupes et des Jeunes Dirigeants dont l’objectif est de donner naissance à des solutions créatrices d’emplois, expérimentables et innovantes. En parallèle, un groupe de travail a lancé une réflexion sur les nouveaux modèles de Sociétés. Sept leviers ont été identifiéspour construire une société dont le modèle serait rentable pour l’économie, durable pour l’Homme et soutenable pour la planète. Dans les mois à venir, le CJD proposera des actions concrètes en termes de finances, de fiscalité, d’éducation, de culture, de démocratie, d’organisation du travail et de la production, d’Europe et d’identité et de laïcité.

L’explosion des réseaux sociaux a bouleversé la diffusion des idées et la prise de décision et elle a aussi impacté le CJD qui vient de faire sa propre révolution. Depuis 78 ans, les entrepreneurs du CJD ont élaboré des méthodes et des outils pour faire changer l’entreprise et la société. Mais qui, à part eux, le savait ? A l’heure de l’économie du partage de la connaissance, nous avons décidé de mettre à la disposition de tous les acteurs du changement en entreprise les outils et méthodologies créés, développés, expérimentés par nos adhérents au fil des années. Oui, nous sommes des créateurs d’oxygène qui agissons autrement pour faire évoluer l’entreprise et la Société.

Et nous sommes fiers de le FAIRE SAVOIR !


Richard Thiriet, président du CJD
Le 22-06-2016
Imprimer Twitter Facebook LinkedIn
Laisser un commentaire
E-mail :
Confirmation :
Pseudo :
Commentaires :
Code de sécurité :
Powered by Walabiz