Juillet 2018


Qu'est-ce que l'intelligence ?

Albert Jacquard nous a quitté il y a trois ans presque jour pour jour. Un extrait de cette conférence donnée en 2005 en guise d'hommage.

Le mot « intelligence » est un mot qui n’a guère de sens quand on parle de l’individu isolé. « Es-tu intelligent ? Est-ce que je suis intelligent ? ». Oui, la réponse est toujours oui, avec des difficultés plus ou moins grandes chez l’un ou chez l’autre. Alors là, il y en a un qui a beaucoup de mémoire, l’autre qui en a peu, il y en a un qui va vite, un autre qui est lent. Mais ça n’a pas grande importance, l’important c’est le réseau auquel il participe. Et du coup, on ne peut plus définir l’intelligence de quelqu’un d’isolé, on ne peut définir que sa capacité à participer à une intelligence collective.
Dans cette vision là, ceux qui ici sont des enseignants, peuvent réagir en disant « mais c’est pas ça qu’on nous apprend à l’IUFM ! C’est pas ça qu’on nous demande de faire : on nous demande de savoir lequel de nos élèves est le plus intelligent et lequel l’est le moins ». Ce qui est une question absurde ! Il ne faut pas répondre : je demande aux enseignants de ne jamais répondre à la question « quel est le meilleur de vos élèves ? ». Ca ne veut rien dire ! Bien sûr, il y en a un qui va plus vite, il y en a un etc. Ils ont tous leurs caractéristiques. Mais isolé, ça n’a guère de sens, c’est la capacité à participer qui va être importante.
Alors vous avez à ce moment là, une vision d’une société qui… pour être lucide, pour être en harmonie avec ce que la nature nous a donné, et surtout ce que nous nous sommes donnés à nous-mêmes. Car ce que nous sommes, ce n’est pas seulement ce que la nature nous a donné, la nature elle a fabriqué des êtres humains il y a 500 000 ans, ou 100 000 ans, très proches de ceux d’aujourd’hui. Par conséquent, les cadeaux de la nature, elle a fait que l’on s’est relevé plus facilement, on s’est mis sur les pattes arrières : tout ça c’est des détails techniques. L’important, c’est que nous avons ajouté à la nature, la capacité de nous rencontrer. C’est nous qui l’avons construit.
Il y a un certain nombre de performances dont nous sommes capables, et qui sont extraordinaires, mais on ne se rend pas compte à quel point elles sont extraordinaires ! Par exemple, la capacité à dire « je ». « Moi, je. Moi, Albert Jacquard, je crois que » : voilà une phrase qu’aucun animal ne peut prononcer parce qu’il ne sait pas qu’il est. Moi, je sais que je suis, parce qu’on me l’a appris. Pas parce que la nature me l’a dit, ce n’est pas la nature qui m’a appris à dire « je ». C’est la rencontre des autres : il se trouve que ma maman m’a dit « tu », elle m’a pris pour quelqu’un. Et puis mon papa est venu, et puis etc. Et la famille et tous ceux qui m’entouraient m’ont pris pour quelqu’un : c’est comme ça que je suis devenu quelqu’un.



Extrait de la conférence du 11 octobre 2005 « Doué ou non doué, c’est quoi l’intelligence ? »

Albert Jacquard
Le 15-09-2016
Imprimer Twitter Facebook LinkedIn
Laisser un commentaire
E-mail :
Confirmation :
Pseudo :
Commentaires :
Code de sécurité :
Powered by Walabiz