Février 2018
Un jour, tu te réveilleras et tu n’auras plus le temps de faire ce que tu voulais faire. Fais-le donc maintenant.
Paulo Coelho


CoreXpert : La valeur n’attend pas le nombre des années … (Pierre Corneille)

« La jeunesse est plus apte à inventer qu'à juger, à exécuter qu'à conseiller, à lancer des projets nouveaux qu'à poursuivre des anciens », professait Francis Bacon dans ses Essais. Et ce n’est pas Michael Jégat et Alexis Daguès qui viendront démentir le philosophe anglais. Encore étudiant, Michael pose en 2006, avec deux autres larrons, les fondations de la société CoreXPert, une société de conseil et d’études en services informatiques. Rejoints par Alexis en 2008, devenus entrepreneurs un peu par accident, ils n’imaginent pas aujourd’hui faire autre chose de leur vie… Portraits croisés de deux Très Jeunes Dirigeants.

« Rien n’est trop difficile pour la jeunesse » (Socrate)

Biarritz : le soleil, l’océan, le surf. Un petit air de Californie et de Silicon Valley… L’endroit rêvé pour y fonder son entreprise. C’est ici qu’est installée CoreXPert, entreprise qui se trouve être le prolongement d’une mission demandée à trois étudiants dans le cadre de leurs parcours de formation d’ingénieurs en informatique et robotique à IMERIR Perpignan. Le projet qu’ils avaient à développer ne devait être que technique, mais les imprudents ont été au-delà, envisageant avec un même sérieux la commercialisation de leurs services et le financement de l’activité. On se prend vite au jeu.

Une fois le projet mis en place, il eut été dommage de tout arrêter, de tout laisser en plan alors qu’une réelle opportunité de business existait. Le projet devient entreprise comme l’étudiant devient entrepreneur. Michael, 25 ans, qui s’imaginait chercheur en informatique en Australie, pose ses valises au Pays Basque…

« Qu'une chose soit difficile doit nous être une raison de plus pour l'entreprendre » (Rainer Maria Rilke)

Cette vie d’entrepreneur a son lot de satisfaction : quoi de plus plaisant que d’être son propre patron ? Mais elle est parfois semée d’embûches quand on a une bonne vingtaine d’années. Problème n°1 : la crédibilité, notamment auprès des financeurs. « On recherche des investisseurs et on en prend plein la gueule. Il faut faire nos preuves sur un autre terrain que notre métier. Mais cela nous challenge ! », fait remarquer Alexis. Le souci actuel : les coupes drastiques dans les subventions liées au recrutement. « En ce moment, on souffre de la fin des aides de l’État pour recruter. Pour une jeune et petite structure comme la nôtre, c’est dur ! ».

Autre problème du chef d’entreprise, qu’il soit jeune ou expérimenté : les formalités administratives et leur lenteur. « Quand on demande un financement, on obtient parfois la réponse quand on a déjà réussi le développement » s’étonne Michael.

CoreXPert rassemble une dizaine de collaborateurs autour d’une expertise forte : le développement de Systèmes d’Information Géographiques (SIG). L’entreprise rassemble ses différentes compétences en analyse d'image, traitements algorithmiques, et l'implémentation de fonctions complexes au service de solution sur-mesure et optimisée pour ses clients.

Aujourd’hui, Michael travaille au développement d’une filiale, IntellySurf, dont l'activité gravite autour du jeu en ligne YouRiding, une référence parmi les « webgames ». Ce jeu est inspiré des sports de l’extrême (surf, bodyboarding, snowboarding, free skiing), accessible sur le web et qui va selon la presse spécialisée se révéler « un vrai tueur de productivité au travail » ! Michael pense au développement de cette société aux État-Unis, et notamment en Californie du Sud… Il y pense, et pas seulement en se rasant. Expatriation en vue à court/moyen terme.

« Être jeune, c'est avoir un esprit qui calcule et un cœur qui ne calcule pas » (René Bazin)

Lyon : sa gastronomie, ses vignobles à proximité, son bassin économique dynamique… C’est ici qu’Alexis Daguès a décidé, en bon vivant, de créer en 2008 une filiale de CoreXPert. Associé dès le début lui aussi à l’aventure CoreXPert, il avait cependant opté en 2006 pour une certaine sécurité en préférant, une fois son diplôme en poche, un emploi salarié. Lui qui pourtant ne cessait de tourner dans sa tête l’idée d’une création d’entreprise, le voilà responsable informatique dans l’industrie. Pas très rock’n’roll comme job : pas de lien avec l’extérieur, projets pas très motivants, progression vite bloquée… Courage, fuyons !

Alexis Daguès :


Désormais entrepreneur - et bien décidé à le rester - il met en avant des compétences davantage axées vers le web que vers les SIG. Avec le webmapping, qui peut être appliqué aux domaines scientifique ou statistique, mais aussi à l’urbanisme, CoreXPert Lyon propose à certaines sociétés de conseil en aménagement du territoire des applications clés en main qui permettent, par exemple, de cartographier tous les commerces d’une rue dont les baux commerciaux vont se terminer dans les six mois à venir. Des informations qui peuvent alerter les CCI ou les collectivités locales sur la désertification possible de certains quartiers par les commerces. Autre information que peut fournir CoreXPert Lyon : l’endroit précis où installer son commerce pour qu’il soit idéalement placé.

C’est Michael, déjà convaincu depuis des années du bienfait d’adhérer au CJD, qui a proposé à Alexis de rejoindre le mouvement. Ce « grand timide » d’Alexis – comme il se définit lui-même - l’a fait l’année dernière. Se former, rencontrer des entrepreneurs plus expérimentés, échanger sur des problématiques que tous les dirigeants rencontrent : autant de besoins devenus motivations pour se retrouver en section deux fois par mois en moyenne, l’un dans la section « Pays Basque », l’autre dans la section « Grand Lyon ».

Autre point de rencontre avec le CJD : le partage de certaines valeurs. « C’est super de former des jeunes tout juste sortis de l’école. C’est dur pour eux d’être performant immédiatement, mais quelle satisfaction de les voir monter en compétences projet après projet. C’est génial de faire grandir les collaborateurs ». Avec Michael et Alexis, l’adage est démontré : la valeur n’attend décidément pas le nombre des années.


COREXPERT

CA 2009 : 300 000 euros de CA

10 salariés

http://www.corexpert.net/

http://www.youriding.com/

Lionel Meneghin
Le 12-09-2010
Imprimer Twitter Facebook LinkedIn
Laisser un commentaire
E-mail :
Confirmation :
Pseudo :
Commentaires :
Code de sécurité :
Powered by Walabiz