Septembre 2017
Un jour, tu te réveilleras et tu n’auras plus le temps de faire ce que tu voulais faire. Fais-le donc maintenant.
Paulo Coelho


Entretien avec Hesna Cailliau - "Le juste milieu c’est l’alternance" (2/5)

Hesna Cailliau est universitaire et conférencière. Suite de l'entretien donné pour Dirigeant en avril dernier.

Vous avez consacré votre dernier ouvrage à ce que vous appelez « la voie chinoise pour réussir ». Notre civilisation occidentale accorde une place très forte à la notion d’efficacité que François Jullien oppose à l’efficience chinoise. Quelle distinction faites-vous entre ces deux termes ?

Hesna Cailliau : L’efficacité consiste à affronter une difficulté en imposant son projet : « ça passe ou ça casse » et comme souligne François Jullien « elle suppose l’intervention d’un moi-sujet qui se remarque parce qu’il se démarque». L’efficience au contraire consiste à épouser la facilité c’est-à-dire la tendance : « observer par où ça passe ». Dans le premier cas l’effet est spectaculaire, mais il n’y a pas nécessairement transformation et quand elle a lieu elle est locale. Dans le 2° cas, l’effet est invisible, mais il y a toujours transformation, une transformation globale et progressive. Pour un Occidental la victoire s’obtient à l’arraché : tout se joue sur le moment et dans l’affrontement. Pour un Chinois tout se joue dans le déroulement. Le meilleur exemple est Deng Xiao Ping, « le grand transformateur silencieux ». Il voulait une réforme qui avance pas à pas, sans rupture fracassante, une transformation progressive. Avant d’ouvrir son pays à l’économie de marché, Il a lancé cette vieille maxime connue de tous les Chinois : « Tâtez les pierres en traversant la rivière » autrement dit deux pas en avant, un pas en arrière. Ses réformes furent un succès parce que sans objectif précis et à tout moment réversibles. Il n’a pas cherché à imposer un bon modèle préétabli à l’avance, mais en suivant une démarche à la Confucius. « Un sage est sans idée pour s’ouvrir à tous les possibles ».


Qu’est-ce qui fait selon vous la spécificité de la pensée chinoise ?

Hesna Cailliau : Une pensée toujours en mouvement qui ne se fixe jamais, « La loi de la vie étant le changement ». Le pire défaut est de vouloir avoir raison, car alors on s’enferme dans son raisonnement et on devient sourd et aveugle à son environnement, sourd aux idées nouvelles, aveugle aux signaux faibles. « Qui voit l’invisible, est capable de l’impossible ». Dans l’invisible se trouvent en effet tous les germes annonciateurs du futur. La pensée chinoise est non pas linéaire et causale, mais circulaire et en spirale. Il en résulte qu’approfondir est plus important que clarifier. D’où l’importance donnée aux détails. « Un détail qui cloche c’est une cloche qui sonne », pour reprendre un proverbe. Il en résulte aussi une méfiance vis-à-vis de tout ce qui est droit ; aller droit au but c’est allé droit au mur. « L’arbre tordu vivra sa vie, l’arbre droit finit en planche ».C’est aussi une pensée en réseau qui recherche non pas comme nous les causes à l’origine des événements, mais les interconnexions, les liens subtils qui les relient. Les Chinois partent de la constatation que la réalité elle-même est un immense réseau d’éléments qui inter et rétroagissent les uns avec les autres dans un rapport de résonance et non de cause à effet. Edgar Morin nomme ce mode de pensée « la pensée complexe » du mot latin « cumplectere » qui veut dire ce qui est tissé ensemble. Enfin, la pensée chinoise privilégie la logique du « et » à celle du « ou/ou » propre à la pensée rationnelle. Elle s’illustre à travers le célèbre diagramme du Yin/Yang : les contraires ne s’opposent pas, mais coopèrent. Une fois yin, une fois yang tout dépend des situations. Le juste milieu c’est l’alternance. Conséquence de tout cela ? Le management en Chine ce n’est pas une discipline qui s’appuie sur un savoir, mais un art subtil fondé sur l’observation et l’intuition. « Une page blanche à chaque fois ».


Propos recueillis par Lionel Meneghin
Le 28-08-2017
Imprimer Twitter Facebook LinkedIn
Laisser un commentaire
E-mail :
Confirmation :
Pseudo :
Commentaires :
Code de sécurité :
Powered by Walabiz