Octobre 2018


Zéro gaspi, les 5 règles d'or de Bea Johnson

Originaire d’Avignon et installée aux États-Unis depuis 1992, mariée et mère de deux enfants, Bea Johnson a goûté au style de vie à l’Américaine. Grosse voiture, villa… La crise de 2007 agira comme un révélateur. Contrainte de voir leur train de vie à la baisse, la famille découvre la vie zéro déchet, zéro gaspillage. Alors que tous leurs meubles sont stockés dans un garde-meubles, ils s’engagent dans un mode de vie minimaliste. Présente au congrès de Nancy, Bea Johnson, aujourd'hui blogueuse, conférencière et auteure*, livre ses secrets.

1 – Refuser ce dont on n’a pas besoin. Nous vivons dans un monde d’hyperconsommation ; nous sommes sans cesse sollicités au détour de promotions, de soldes, de cartes de fidélité… Le but : nous faire consommer toujours plus, attiser notre soif d’achat, nous proposer l’objet toujours indispensable dont nous n’avons pas besoin. Il faut apprendre à dire stop. C’est la première étape.

2 – Réduire ce dont on a besoin. Le maître mot ici est « désencombrement ». Nous empilons quantité d’objets qui ne nous servent finalement pas à grand-chose. C’est le cas avec les vêtements. Avons-nous réellement besoin d’armoires pleines à craquer de vêtements que nous n’avons mis qu’une fois, voire que nous n’avons jamais mis ? Alors, simplifions notre garde-robe au maximum ! De même, pour chaque chose que nous voulons nettoyer dans la maison, nous avons besoin de différents produits. Finalement, de l’eau, du vinaigre blanc et du savon de Marseille nous permettent de tout faire. Pas besoin de multiplier les produits, souvent toxiques : à partir d’ingrédients simples, on peut faire plein de choses…

3 – Réutiliser. Des vêtements au mobilier en passant par les jouets, pourquoi ne pas acheter uniquement d’occasion ? Ou alors, acheter des objets inconditionnellement « garantis à vie ». Des cartables aux chaussettes, c’est possible !

4 – Recycler ce qu’on ne peut pas refuser, réduire ou réutiliser.On privilégie le verre comme contenant (pas de plastique !), le bois…

5 – Composter. Le compostage est un processus de transformation des déchets organiques en un terreau riche, d’excellente qualité et 100 % naturel : le compost. Il allège la terre et permet des économies d’engrais, de terreau et d’eau. Composter permet de réduire nos déchets (de cuisine et de jardin) et d’éviter les transports jusqu’à la déchetterie pour s’en débarrasser.

Toute une économie se développe autour de ces cinq principes. Car Bea Johnson nous dit qu’on ne peut pas tout faire tout seul. Le « tout maison » est une illusion quand on mène de front une vie de parent et une vie professionnelle. Ce n’est pas viable sur le long terme. Mais comment s’engager dans ce mode de vie ? Par quoi commencer ? « Tout commence par le refus ». Au fur et à mesure, on acquiert une vision sélective… et l’envie d’aller encore un peu plus loin. Et Bea de conclure : « il est de notre responsabilité de créer un futur meilleur ! »


* Bea Johnson, Zéro déchet, Les Arènes,2013.


La rédaction
Le 30-05-2018
Imprimer Twitter Facebook LinkedIn
Laisser un commentaire
E-mail :
Confirmation :
Pseudo :
Commentaires :
Code de sécurité :
Powered by Walabiz