Février 2018
Un jour, tu te réveilleras et tu n’auras plus le temps de faire ce que tu voulais faire. Fais-le donc maintenant.
Paulo Coelho


Patrick Roger : un acteur engagé dans sa cité

Patrick Roger
Courtier en assurances depuis 1994, Patrick Roger a rejoint le CJD Strasbourg cette même année. Et depuis, le Mouvement lui a permis non seulement de développer son entreprise, mais également de mettre en œuvre son goût de l’engagement, que ce soit à travers la commission Alter ou sa récente présidence du Centre socioculturel du Neuhof (CSCN).

Faire entrer l’entreprise au Neuhof

Le Neuhof ? C’est le quartier de Strasbourg dont parlent tous les médias chaque 1er janvier. Pas pour présenter leurs vœux aux habitants, mais pour compter le nombre de voitures brûlées. En 2007, RMT Assurances, la société de Patrick Roger, s’installe dans cette zone franche où le taux de chômage frôle les 21 % et atteint même le pic de 40 % chez les jeunes. Patrick a toujours eu la volonté de faire vivre son entreprise dans son environnement et il affirme : « Il est pour moi fondamental d’utiliser ses réseaux pour aider les autres. ». Après avoir notamment animé la commission Alter au CJD et au sein du Medef Strasbourg, il décide donc de s’engager dans son nouveau quartier et prend la présidence du Centre socioculturel du Neuhof. Ce centre perdait beaucoup d’argent et souffrait de problème de gouvernance. Toute première action : la révision de la composition du conseil d’administration : un tiers d’habitants, un tiers d’acteurs sociaux et, fait inédit, un tiers de dirigeants. Parmi ces derniers, Patrick demande d’ailleurs à Thomas Gresset, ancien Président du CJD Strasbourg et du CJD Alsace, de le rejoindre. De plus, Khoutir Kechab, le directeur du CSC, rejoint le CJD afin de découvrir l’entreprise et ainsi apprendre à transposer au sein du centre des pratiques entrepreneuriales.

En parallèle des missions habituelles en faveur des jeunes, des séniors et des familles, la nouvelle équipe développe de nombreuses actions destinées à favoriser l’emploi. L’accompagnement à la création d’entreprise entre un JD et un porteur de projet a déjà permis la réouverture de la supérette du quartier et la création de huit emplois. Patrick a également initié avec le CJD la réalisation d'un DVD sur les écogestes en entreprise (ce DVD a été distribué au congrès national du CJD à Nantes en juin 2010). L’objectif était de faire connaître l’entreprise à un groupe d'adolescents (certains ont découvert des métiers comme ceux du web par exemple), mais également de financer un voyage au Canada. 9 000 euros ont été collectés et deux jeunes du projet, déscolarisés, ont repris leurs études depuis.

Job Zone & REVE, des actions concrètes pour l’égalité des chances

En complément, Job Zone et REVE sont deux autres projets en cours dont l’ambition est de modifier l‘image du quartier auprès des chefs d’entreprise pour le transformer, selon la volonté de Patrick « en un lieu où il faut aller pour trouver un job ou montrer qu’on est une boîte moderne ! ». Ces actions sont menées en partenariat avec le CJD, la CCI, la ville de Strasbourg, la région pour la formation, Pôle emploi et les associations travaillant sur l’emploi (dont la maison de l’emploi).

Le 20 mai dernier, les habitants du Neuhof accueillaient au cœur de leur cité une cinquantaine d’entreprises qui devaient proposer au moins 10 postes. Un parcours formation d’une demi-journée était proposé aux demandeurs d’emploi en amont afin de les aider à rédiger leur CV, cerner leurs compétences et mieux cibler les postes qui les intéressent. Patrick se réjouit du succès de cette journée : « Un mois plus tard, 100 emplois sont déjà signés. » Et puis, les nombreuses retombées médiatiques ont enfin parlé positivement du Neuhof !

Le Port du Rhin jouxte le quartier du Neuhof. Avec ses 13 000 emplois, il est également la plus grande zone industrielle de Strasbourg. Patrick et ses partenaires décident d’impulser REVE, une opération avec une vingtaine d’entreprises via le GUP (Groupement des Usagers du Port du Rhin). Ces dernières ont accepté de territorialiser leurs offres d’emploi vers les quartiers avec un repérage des jeunes par les associations et la formation de ceux-ci aux métiers demandés par les entreprises (la Région parraine l’opération à hauteur de 30 000 heures de formation). Pôle emploi va, à titre expérimental, modifier son fonctionnement afin de requalifier ses fichiers en territorialisant les offres d’emploi à destination des associations qui irrigueront ainsi leurs publics sur leurs territoires. Pour les entreprises, elles bénéficieront d’un guichet et d’un interlocuteur unique (Pôle emploi) avec un traitement spécifique. Quant aux demandeurs d’emploi, ils auront accès rapidement à un panel d’offres près de chez eux. De plus, les personnes ayant bénéficié de la préparation à l’embauche pour l’opération Job Zone seront prioritaires dans le cadre de REVE. Patrick, enthousiaste, précise : « Cela ne s’est jamais fait en France ! L’opération sera officiellement lancée en septembre et nous espérons que d’autres entreprises nous rejoindront d’ici là. »

Tous ces projets nécessitent une énergie et un investissement temps considérable. Mais Patrick explique : « J’ai une très bonne équipe, heureusement ! Mes collaborateurs connaissent mon engagement et le détail des actions que nous menons. » Et avec humilité, il n’oublie pas de remercier ses amis JD de Strasbourg « qui n’hésitent pas à se mouiller autant dans ce quartier, au Centre socioculturel, de passer du temps à bâtir du concret et à montrer qu’au CJD, on passe de la pensée à l’action et qu’on refuse la fatalité ! Sans oublier Khoutir, le directeur du CSCN, qui est devenu JD et fait avancer le centre ! Je suis JD depuis 1994, date de création de mon entreprise (qui a bien grossi depuis) et je ne m’en lasse pas ! »

Nathalie Garroux
Le 5-07-2011
Imprimer Twitter Facebook LinkedIn
Laisser un commentaire
E-mail :
Confirmation :
Pseudo :
Commentaires :
Code de sécurité :
Powered by Walabiz