Février 2018
Un jour, tu te réveilleras et tu n’auras plus le temps de faire ce que tu voulais faire. Fais-le donc maintenant.
Paulo Coelho


Quoi de nouveau dans les 20 prochains mois ?

La société de prospective « FastFuture » a établi, après enquête auprès de ses correspondants, quelque 100 items qui vont être sur le devant de la scène et objets de débats, au niveau mondial jusqu’à fin 2012 dans les domaines politique, social, économique, environnemental, technologique…

L’étude prospective de FastFuture est divisée en trois grandes parties, les tendances de fond déjà constatées, les grands débats et développements clés qui indiquent des changements en profondeur, et quelques innovations marquantes.

Pour ne citer que quelques tendances de fond déjà constatées : les problèmes sociaux et la colère sociale dans la rue mobilisée avec l’aide des réseaux sociaux que devront affronter nombre de pays à commencer en Europe, crise de confiance dans les institutions, anxiété croissante, perte de moral, comportements rétrécis…

Mais aussi changement dans le leadership mondial, avec le rôle croissant de la Chine à tous niveaux – y compris monétaire. Selon certaines études, elle atteindrait, en 2015, un pouvoir d’achat qui lui permettrait d’acheter 14 % des biens mondiaux.

Pressions sur les institutions internationales pour se reformer et prendre en compte les changements du monde, la redistribution du pouvoir économique et de l’influence des uns et des autres, de « Nouvelles alliances » émergeant avec de nouvelles revendications. Face à un « Capitalisme en crise, de nouveaux modes et modèles de gouvernance économique et politiques sont demandés » pour tirer la société dans les décennies à venir, souligne cette étude.

A côté, FastFuture met en lumière quelques tendances marquantes dans des domaines variés comme ceux qui suivent.

Éducation

L’éducation devient le nouveau champ de bataille, à commencer par les pays du monde dit développé, craignant de passer derrière les économies émergentes où la valeur de l’éducation est prise fortement en considération. Les défis à venir concernent tant les contenus que les méthodes d’enseignement, selon FastFuture. Une forte pression va apparaître dans de nombreux pays pour repenser la philosophie de l’enseignement et la façon d’enseigner. La recherche en sciences de l’enseignement devrait connaître un regain d’intérêt, intégrant autrement les nouvelles technologies, avec l’idée de classe vivante-virtuelle. De nouveaux modèles émergent comme The Khan Academy, une ONG, dont la mission est « d’offrir une éducation de haut niveau à tous, partout », et qui a mis en ligne gratuitement 1 600 vidéos de cours de maths, sciences, histoire, et économie. Ailleurs, le discount s’en mêle, avec la vente en ligne de cours entiers (une matière) par des agrégateurs type Groupon. Récemment la National Louis University de Chicago a vendu ainsi toutes les places pour un cours – offrant aux étudiants une réduction de 57 % sur le prix normal de 2 232 dollars ; on voit aussi la prise en charge à travers une sorte de sponsoring comme le fait la Durham University et KPMG. Alors que les droits d’inscription des universités en Grande-Bretagne et ailleurs augmentent fortement, et si les étudiants s’interrogeaient sur le retour sur investissement qu’ils vont avoir, on aurait des surprises.

Société

Une activité sociale, mobile et augmentée : on a vu l’impact des réseaux sociaux dans la mobilisation sociale en quelques mois, mais en réalité c’est l’activité sociale en général qui continue à être profondément modifiée avec le web mobile en pleine expansion. En 2012, les ventes de smartphones dépasseront celles des notebook et PC et atteindront plus d’un milliard en 2015. Le développement du web mobile, des applications sociales et des services va continuer à transformer profondément l’activité sociale et les relations entre les gens.

Consommation

Ruée sur le discount – concurrence à mort entre les agrégateurs type Groupon ou madbid.com. Une ristourne de 50 % ou plus, dès que le nombre de participants est suffisant, sur le prix d’un repas au restaurant, un voyage, des vêtements, y compris dans des domaines inattendus : traitement médical, conseil en tous genres, cours à la fac… tout va être vendu ainsi. De plus avec le web mobile sont offertes de très fortes réductions instantanées ou pour le jour même. Sans oublier les sites à enchères inversées où des communautés proposent leur demande au fournisseur qui leur fait la meilleure offre.

Technologies

Révolution dans les noms de domaine de l’internet. L’ouverture des noms de domaines va créer de nouvelles opportunités et aussi sans doute pas mal de confusion. En effet, en juin dernier l’ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers) a approuvé une nouvelle vague de noms de domaine. A partir de janvier 2012, les sites web pourront sortir du traditionnel « .org » ou « .com » pour aller vers des domaines plus spécifiques comme « .human rights » ou « .app ». D’aucuns vont marquer leurs territoires en investissant massivement dans ces nouveaux noms de domaine.

L’impression en 3D est à portée de main. Baisse du prix et amélioration de la qualité. Les consommateurs pourront bientôt soumettre leurs projets personnalisés pour un grand nombre d’objets et les voir fabriqués. En ligne ou dans des magasins, à chacun son « design ».

Environnement et éthique

Le débat monte sur « où envoie-t-on nos déchets, et qui paye les coûts d’un nettoyage à long terme ». Les pays émergents vont adopter des mesures afin de réduire l’accueil de nos déchets, sauf les plus pauvres qui n’auront peut-être pas d’autre choix, moyennant finances, que d’accepter ce dont personne ne veut. Il est urgent de développer des solutions durables pour qu’il n’y ait pas de laissés pour compte de l’environnement.

La responsabilité sociale des entreprises (Corporate Social Responsibility) est repensée en responsabilité globale des entreprises (ou Corporate Global Responsibility), pour avoir un impact plus grand. Comment les consommateurs et les citoyens vont s’approprier la chose ? Déjà avec la responsabilité sociale des entreprises, il n’est pas toujours aisé de trier le vrai du faux.

Innovations

L’innovation se met à l’écoute du besoin. De plus en plus d’entreprises ou groupes multinationaux vont intégrer des pratiques innovantes issues des économies émergentes, partant des besoins réels du plus grand nombre. Des polices d’assurance à 10 dollars, des laptops à 50 dollars, des voitures à 2 000 dollars… Contexte de crise oblige, la démarche gagne les économies dites développées ! Des opportunités doivent être trouvées dans la réduction des coûts, la rapidité des process et la réduction des ressources utilisées. Foires aux innovations, concours, marchés d’idées, travail en réseau, les entreprises sont en quête de nouvelles manière de travailler.

L’entreprise revient vers la proximité. On va assister au développement de nouvelles structures et modèles d’entreprises plus mutualistes et communautaires, où d’aucuns mettront leur épargne personnelle, une façon de recréer des emplois de proximité, et de réinvestir directement dans l’entreprise.

Article publié en collaboration avec Place Publique

Estelle Leroy
Le 2-01-2012
Imprimer Twitter Facebook LinkedIn
Laisser un commentaire
E-mail :
Confirmation :
Pseudo :
Commentaires :
Code de sécurité :
Powered by Walabiz