Février 2018
Un jour, tu te réveilleras et tu n’auras plus le temps de faire ce que tu voulais faire. Fais-le donc maintenant.
Paulo Coelho


Les Jeunes Dirigeants de Nice à la rencontre des détenus de la maison d’arrêt

Jean François Puisségur
« Tout a commencé lorsque j’ai pris mon mandat de Président du CJD Nice, nous explique Jean François Puisségur. Dans la lignée des travaux initiés par le CJD national, j’ai souhaité placer mon mandat sous le thème de l’entreprise solidaire et impliquer les jeunes dirigeants de ma section dans un engagement sociétal concret ».

La suite, comme bien souvent, est une histoire de rencontres…

Un matin de septembre, Jean François lit un article sur une cantatrice qui chante dans la maison d’arrêt de Nice. Il appelle aussitôt le directeur dont la réponse est claire : « c’est la première fois que des dirigeants s’adressent à nous. Venez visiter la prison et nous en parlerons ensemble ». Sous le contrôle des SPIP06, « Services pénitentiaires d’insertion et de probation » locaux, plusieurs réunions entre le CJD Nice et la maison d’arrêt vont conduire à la mise en place d’un projet en trois volets, ayant pour objectif de lutter contre la récidive.

Dédramatisation

La première étape repose sur l’organisation d’une plénière dans la prison. Les jeunes dirigeants de Nice ainsi que quatre-vingts détenus réfléchissent ensemble sur la question du travail légal et de son importance.

L’étape 2 est une mise en application directe. Des binômes sont formés entre des jeunes dirigeants et un groupe de six détenus en fin de peine, choisis par l’administration pénitentiaire, et ayant un projet professionnel défini. « Les détenus ont vraiment apprécié ces binômes, qui leur ont permis de confronter leurs projets à l’opinion de dirigeants, bienveillants et porteurs de valeurs, raconte Jean François. Le fait de dialoguer avec nous leur apporte un point de vue différent et amorce une dédramatisation de la réinsertion professionnelle, qui reste néanmoins un réel challenge pour eux. » Ce bilan est ensuite transmis aux responsables de l’administration pénitentiaire pour qu’ils en tiennent compte, dans leur accompagnement des détenus en réinsertion.

C’est afin de pallier ces éventuelles difficultés que la troisième étape du projet propose aux détenus de poursuivre le binôme créé avec le jeune dirigeant, toujours sous le contrôle de l’administration pénitentiaire, afin de les conseiller lorsqu’ils rencontrent des problèmes dans le cadre de leur retour à l’emploi.

Fierté

Jean François est fier de cette opération et souhaiterait qu’elle puisse se déployer dans le réseau CJD : « Il est vrai que la mise en place de ces actions n’a pas toujours été simple. Le succès nécessite la collaboration de deux mondes qui ne se connaissent pas et qui ont leurs habitudes… Mais aujourd’hui nous disposons d’un outil d’accompagnement, validé par les SPIP06, pour permettre à d’autres dirigeants de s’engager comme nous l’avons fait. Au-delà du suivi des détenus, nous avons aussi découvert que l’on travaille en prison, dans des ateliers de confection notamment. Certains adhérents du CJD Nice ont fourni du travail à la maison d’arrêt qui a pu ouvrir deux concessions supplémentaires ».

Le projet a une forte résonance localement, il suscite l’intérêt, fait la fierté des jeunes dirigeants, mais soulève aussi certaines questions. « Une journaliste m’a demandé si j’avais lancé cette opération pour me donner bonne conscience, raconte Jean François. Quand bien même ce serait le cas, si mon action apporte une aide réelle aux détenus, tant mieux ! Et je peux vous assurer que cela apporte aussi beaucoup aux dirigeants. C’est important d’apprendre à connaître et de créer du lien avec un lieu qui fait partie de notre société, et qui n’est pas si loin de nous. Tous les détenus ne sont pas des criminels, il est important de relativiser. »

Pour plus d’informations, contacter : jf.puissegur@ramel.fr

Adeline Mongrué
Le 20-02-2012
Imprimer Twitter Facebook LinkedIn
Laisser un commentaire
E-mail :
Confirmation :
Pseudo :
Commentaires :
Code de sécurité :
Powered by Walabiz