Février 2018
Un jour, tu te réveilleras et tu n’auras plus le temps de faire ce que tu voulais faire. Fais-le donc maintenant.
Paulo Coelho


"Un Business Plan pour l'Afrique avec le CJD Sénégal": Carnet de bord d'une Présidente engagée.

Marième FALL, première Présidente du CJD Sénégal 2011-13
Le tout jeune CJD Sénégal créé en 2011 — soit 74 ans après la création du premier Centre des Jeunes Dirigeants (CJD) en France, ndrl. —, était présent les 6/8 novembre derniers en la personne de sa toute première présidente, Ndeye Marième Fall, à la rencontre panafricaine « A Business Plan for Africa - from vision to execution » oragnisé par Africa 2.0 Foundation. Cet événement réunissant 150 participants de 48 différentes nationalités dans la capitale Addis-Abeba au siège de l’Union africaine s’inscrivait dans le cadre d’une initiative panafricaine pour la conception du plan de développement économique du Continent par de jeunes entrepreneurs africains. Au programme de ces deux jours, des ateliers sur les ressources naturelles, sur l’agrobusiness, sur l’industrie et les services, sur la jeunesse, les femmes et la gouvernance, la diaspora africaine... avec des panélistes de très haut niveau. Récit émouvant, sensible et plein d’espoir d’une femme engagée prête à soulever des montagnes… A minima celles de Wachacha !

Addis-Abeba, la capitale d’Éthiopie est aussi la capitale la plus élevée d’Afrique. Quel meilleur choix qu’un lieu historique pour revoir un événement de cet envergure? Le siège de l’Union Africaine était rempli par plus de 150 participants représentés par pas moins de 48 nationalités. Vous n’imaginez pas alors le nombre de rencontres passionnantes liées entre toutes ces personnalités actives de la société civile, représentantes d’organismes gouvernementaux et non gouvernementaux ainsi que des Nations Unies. Je ne vous en citerai que quelques-unes : Didier Acouetey de AfricSearch, Victor Ndiaye Performances, Bineta Diop fondatrice de Femmes Africa Solidarité — qui est l’une des femmes reconnues comme une des plus influentes au monde et qui a découvert, à cette occasion, le CJD Sénégal. Séduite, elle souhaite approfondir sa connaissance de notre mouvement qui place l’économie au service de l’Homme. Il y avait aussi l’ex-Premier Ministre du Kenya, le Gouverneur du Katanga, des collaborateurs de la Banque Mondiale et de la BAD, Mo Ibrahme, "himself"…

« Business Plan for Africa – from vision to execution » aura été une expérience unique et exceptionnelle dans mon mandat de Présidente.

L’origine de « A Business Plan for Africa - from vision to execution » était d’abord une vision partagée. Une vision panafricaniste du développement du Continent définie en 2006 pour l’Afrique avec une méthodologie particulière et innovante. Cette méthode consiste à considérer l’Afrique tout entière comme une entreprise à développer. En tant que membre du CJD, cette façon de voir les choses ne pouvait que me plaire et a fait « écho » en moi.

Le but de cette extraordinaire réunion d’acteurs essentiels au développement économique de notre Continent était de décliner cette vision en plan d’actions concrètes à mettre en œuvre.Pour cela, plusieurs sessions en plénières et en ateliers se déroulaient pendant deux jours. En premier lieu, il s’agissait de constituer une équipe de leaders engagés pour l’Afrique et qui exécuteraient le plan d’action dans leurs pays respectifs.

Ateliers sur les ressources naturelles, sur l’agro business, sur l’industrie et les services, sur la jeunesse, les femmes, la diaspora africaine.... avec des panélistes de très haut niveau.
Par la suite, des groupes étaient constitués par régions pour définir une organisation et un plan d’actions régionales s’imbriquant dans le plan continental.

Cela faisait vraiment plaisir de voir autant de gens mobilisés avec cette vision commune de l’Afrique travaillant ensemble en toute convivialité !

Dans le prolongement de ces journées studieuses et riches en échanges, j’ai pu « engranger » mon weekend avec le forum Mo Ibrahim sur la gouvernance. Autre moment tout à la fois, festif, studieux et… riches en rencontres avec des personnalités comme Madame Zuma, Présidente de l’Union Africaine, l’artiste international, patron de Presse et plusieurs fois ministre Youssou NDOUR dont le charisme exceptionnel dépasse le Continent et irrigue les autres Cultures du Monde et Mme Angelique KIDJO.... De grands moments que je n’oublierai a jamais !


Ce que je retiens, moi, de ces journées, c’est que le développement de l’Afrique ne pourra pas se faire sans ses fils, hommes et surtout femmes et qu’il nous faut travailler à renforcer leurs capacités. Une graine est semée, il faut qu’elle pousse et devienne arbre, forêt, Continent, à condition de renouveler ces rencontres et travailler collectivement en nous engageant dans l’intérêt de notre développement que je souhaite harmonieux sur les quatre axes de la Performance globale du CJD: performance économique bien sûr, mais aussi sociale, sociétale et environnementale.

Vive l’Afrique debout, unie et prospère ! I am African !

Marième FALL, première Présidente du CJD Sénégal 2011-13
Le 22-11-2013
Imprimer Twitter Facebook LinkedIn
Laisser un commentaire
E-mail :
Confirmation :
Pseudo :
Commentaires :
Code de sécurité :
Powered by Walabiz