Juillet 2018


Louis-Xavier Forest : Un homme de métier

Louis-Xavier Forest
Les organisations patronales, ça le connait ! Patron de la "fédé" du bâtiment de Champagne-Ardenne et trésorier du CJD, Louis-Xavier Forest est un bâtisseur. Il est aujourd’hui l’un de ceux qui "tiennent la baraque" de deux vénérables institutions. Portrait.

AU MILIEU DES BÂTISSEURS


Le CJD rassemble des patrons et des cadres dirigeants convaincus que la performance de l’entreprise passe par la valorisation des hommes et de leurs compétences. Parmi des dirigeants, Louis-Xavier Forest dirige la fédération du bâtiment de Champagne-Ardenne et ses outils satellites. Une organisation patronale, partenaire social, qui, elle aussi, partage ce même souci de placer l’homme au cœur de l’entreprise.

La " fédé" en quelques mots ? Des femmes, des hommes et un métier. "Nous travaillons avec des artisans-entrepreneur qui ont le métier dans les tripes. Travailler pour la fédération du bâtiment est de fait un métier très attachant. Il y a toujours très présent cette dimension collective, cette générosité corporatiste au sens de l’ancien régime". Les entreprises adhérentes ? Beaucoup d’hommes de métier, dont les entreprises ont grandi. Des entreprises plutôt familiales, qui participent d’une économie de proximité, à la formation des jeunes et dont le métier s’ancre dans l’histoire des bâtisseurs. Ces entreprises interviennent sur notre patrimoine local, comme sur la performance énergétique.



HASARD D’UNE RENCONTRE


Louis-Xavier évolue depuis quinze ans dans ce milieu. Pourtant, il n’était pas prédestiné à le rejoindre. Issu d’une famille d’enseignants et de militaires, Louis-Xavier fait partie de la première génération à rejoindre le privé. Une vraie rupture culturelle. "Chez moi, les entreprises, on ne les connaissait pas". Si son origine familiale ne le prédestinait pas à devenir ce qu’il est aujourd’hui, sa formation non plus. Prépa, école d’ingénieur, envie de travailler dans le secteur du bois, DEA en sciences du bois et acoustique des instruments de musique… bref, la voie royale pour devenir un expert dans le domaine de la lutherie. Enseignement ou recherche ? Carrière militaire ? That is the question. Le hasard d’une rencontre en décidera autrement.

La rencontre, c’est celle de Pierre Pellerin, patron d’une belle menuiserie industrielle qui le recrute pour animer la filière professionnelle du bois en Champagne-Ardenne. Une création de poste. Louis-Xavier a alors 24 ans. Trois années plus tard, son chemin croise celui de la "fédé" du bâtiment. "Une vieille dame respectueuse" qui vient pourtant le débaucher. Louis-Xavier dirige depuis lors la fédération sur le plan régional, "en relation des entrepreneurs qui ont une passion pour leur métier qui, sur un même espace géographique, parfois en position de concurrence, savent se serrer les coudes pour conduire une politique technique et sociale ambitieuse. Ces valeurs de solidarité et d’indépendance, je les ai retrouvées au CJD".



S’ACCROCHER A DEMAIN


Le CJD, Louis-Xavier le rejoint en 2004. "Je n’ai pas eu de mal à m’y retrouver". Il avoue que son stage d’intégration (Valeurs et performance) a été décisif dans son engagement futur au sein du mouvement. Il se retrouve également dans le thème de l’agilité, mise en avant dans la stratégie 2012 - 2014. "Quand j’exerce mon métier de dirigeant salarié, c’est en partie mettre en pratique l’agilité promue par Christophe et Jérôme : rester au contact de tous nos interlocuteurs, trouver des solutions aux problèmes qui se posent, respecter l’équipe des permanents, les administrateurs, les bénévoles… Tout cela conforte ma façon d’envisager mon métier dans une organisation patronale".

Après avoir été président de région, Louis-Xavier rejoint, comme une évidence, le bureau national. Et ce en la qualité de trésorier. "Cette fonction permet d’embrasser et de relayer beaucoup de choses. Le CJD est une marmite en ébullition permanente. C’est sa richesse, sa marque de fabrique, sans égal : savoir bouger les lignes pour changer de paradigme. Le CJD permet de s’accrocher à demain et d’imaginer ce que l’on pourra y faire". Parole d’expert !

Lionel Meneghin
Le 2-04-2014
Imprimer Twitter Facebook LinkedIn
Laisser un commentaire
E-mail :
Confirmation :
Pseudo :
Commentaires :
Code de sécurité :
Powered by Walabiz