Idées

Osez la confiance : créer avec et non pas contre l’autre

« La perte de confiance, c’est le mal du XXIe siècle ». La philosophe Michela Marzano n’est pas la seule à affirmer ce point de vue lapidaire. De nombreuses enquêtes, et notamment la dernière en date provenant de BVA, montrent que les Français sont les plus pessimistes des Européens. La perte généralisée de confiance serait même l’un des traits distinctifs de l’hexagone. Pour la philosophe, « sans confiance entre les individus, c’est toute la société qui est paralysée ». Comment dans ces conditions morales défavorables envisager l’avenir économique avec sérénité ?