Adelia Dos Santos (Caisse d’Epargne) : « plus que jamais, il importe de sécuriser les paiements »

Alors que le contexte économique est bien incertain en cette rentrée, rencontre avec Adelia Dos Santos qui dirige le département International à la Caisse d’Epargne Ile-de-France.

Adelia Dos Santos

Quelques mots sur votre parcours ?

Depuis 30 ans dans le secteur bancaire, je peux dire que j’ai clairement trouvé ma voie professionnelle et que je suis passionnée ! J’ai débuté ma carrière au sein du Groupe HSBC et exercé différents métiers, toujours en lien avec le Marché des Entreprises, et plus spécifiquement l’accompagnement des clients à l’International. Arrivée à la Caisse d’Epargne Ile de France en 2011, en tant que Chargée d’Affaires Expert International, je dirige aujourd’hui le Département International. Je suis en charge de l’accompagnement des clients en lien avec leur activité à l’International, de l’animation de notre réseau d’experts internationaux et de la coordination avec nos nombreux partenaires.  

Qu’apportez-vous à vos clients ? Et qui sont-ils ?

La Caisse d’Epargne Ile de France est un acteur majeur de l’économie francilienne et s’inscrit comme un acteur dynamique du développement des entreprises. Nos clients sont des TPE/PME/ETI ainsi que de nombreuses Grandes Entreprises. Nous assurons un maillage complet de l’ensemble du territoire avec l’appui de 15 Centres d’Affaires dédiés aux Entreprises et une Direction en charge des Grandes Entreprises. Et nous nous inscrivons dans une logique de relation globale, avec la volonté de mettre en place très tôt la brique internationale. Pour cela nous avons construit un réseau local d’experts internationaux, avec un référent dans chaque Centre d’Affaires. L’International est un levier de croissance pour les entreprises. Il nous paraît donc important que nos clients puissent bénéficier de toute la palette de nos compétences et se sentent accompagnés dans un environnement sécurisé. Pour cela, nous prenons appui sur le Groupe BPCE, deuxième Groupe bancaire en France, qui dispose d’une présence importante à l’international à travers ses filiales, Natixis et Pramex, ainsi qu’à travers son réseau de banques correspondantes à l’étranger. Enfin, nous proposons diverses solutions de financement et de sécurisation du commerce international telles que le crédit documentaire, lettre de crédit standby, garanties internationales, avances en devises, mais également des solutions de couverture du risque de change. Notre rôle est de guider nos clients vers la meilleure solution bancaire, mais aussi non bancaire.

Nous sommes en train de sortir de longs mois d’engourdissement économique. Que voyez-vous du poste d’observation qui est le vôtre ?

Nous avons tous été déboussolés par la survenue de la crise sanitaire. Mais bien que le Monde entier ait été touché, nous avons pu observer une grande disparité dans les effets de cette pandémie. Nous ne l’avons pas subi au même rythme ni dans les mêmes proportions. On observe une reprise dynamique de l’économie globale, mais avec le rebond de la demande, les entreprises vivent une situation sans précédent. Car après avoir digéré l’arrêt quasi total des usines de production, de nombreuses entreprises doivent faire face, à la pénurie de matières premières, à l’augmentation du coût du fret, et subissent de plein fouet des retards historiques de livraison liés aux goulots d’étranglement dans les ports. Cette succession d’évènements peut, à terme, générer beaucoup d’incertitudes, de défiances et peser sur la trésorerie des entreprises. Ayant déjà fort à faire avec les conséquences de cette crise sanitaire, ils ont besoin d’être accompagnés dans leur développement et rassurés sur les outils de sécurisation de paiements dont ils peuvent disposer. Plus que jamais, nous nous devons d’être à l’écoute et un appui pour nos clients.

Un conseil à donner à un dirigeant d’entreprise ?

Le premier : serait de rester confiant ! et de s’inscrire auprès des bons partenaires financiers pour avancer plus sereinement dans le cercle vertueux de la reprise. Le second : ne pas penser que l’international n’est réservé qu’à une élite d’entreprises ou d’entrepreneurs. C’est parfois même une suite logique de développement vertueux. En revanche, il paraît indispensable d’avoir un projet bien ficelé. Pour cela il est important de s’y préparer, de définir une stratégie claire, de renforcer sa trésorerie et de s’entourer de partenaires sérieux et experts à l’International en les intégrant très amont dans la réflexion. C’est notre rôle de partenaire bancaire que d’aider nos clients à identifier les risques pour mieux s’en prémunir. Nous disposons d’une gamme complète de solutions de financements, de sécurisation de paiements, mais aussi d’accompagnement à l’international.

2 Replies to “Adelia Dos Santos (Caisse d’Epargne) : « plus que jamais, il importe de sécuriser les paiements »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *