Chroniques estoniennes : Transferwise, la licorne « No drama, Good Karma » de la Fintech (7/9)

Dès les premiers contacts par email, la rencontre est cadrée dans le temps et très séquencée. Chez Tranferwise, la maîtrise du temps et de la parole permet effectivement d’être dans le « No drama ». Nous suivons le programme à la lettre pour visiter les bureaux de cette licorne en pleine expansion !

Dès la porte passée, l’esprit de la Silicon Valley est présent. Jeux vidéo, slogans accrocheurs qui donnent le ton « Customers > team > ego », tables de ping-pong, salle licorne avec arcs-en-ciel…

Le story-telling des Licornes

L’histoire de Transferwise ressemble à celle du créateur d’Uber qui ne trouvait pas de Taxi à Paris. Taavet Hinrikus et Kristo Käärmann vivaient à Londres et devaient payer de fortes commissions à chaque transaction vers l’Estonie avec les taux de change Euros/Livres. Ils ont donc décidé de se passer d’intermédiaires et pour cela ils ont créé une solution alternative à la situation.

Un environnement estonien accueillant pour les entreprises

En 2011, Transferwise est créé. Lars Trunin, un des porte-parole de Transferwise, affirme que la taille du marché importe peu du moment que le pays soutient les entreprises. Et pour lui, l’Estonie est sans conteste un de ces pays. Ses trois atouts principaux sont : la faiblesse des taxes, la rapidité pour créer une entreprise et la digitalisation complète des services. Les frontières ne lui apparaissent plus limitantes, car c’est avant tout le fait d’avoir un bon produit ou un bon service qui provoque le succès.

Un avis que partage Jean-Michel Enard, président de la CCI France en Estonie : « Vous êtes entrepreneurs ? Bienvenue au paradis ! » L’Estonie combine plusieurs avantages majeurs pour les entreprises qui se lancent : peu de bureaucratie, une stabilité grâce à l’Union européenne, des coûts de démarrage et de maintenance réduits, des activités transparentes et une corruption quasi inexistante. La croissance est encouragée avec un impôt sur les sociétés de 0 % sur les bénéfices réinvestis et le fait d’effectuer des transactions en euros atténue le risque de fluctuation des taux de change.

Un acteur sur lequel il faut compter

Transferwise a débuté avec une solution P2P1 appliquée aux paiements et avec l’idée que les virements internationaux sont extrêmement bénéfiques aux banques, mais non aux clients. À leurs débuts, ses créateurs pensaient que le P2P était fondamental pour leurs clients, mais à présent ils sont conscients que leur succès vient du fait d’avoir des transferts peu coûteux, rapides et transparents. C’est pourquoi Transferwise s’associe de plus en plus avec le système bancaire classique. Il est devenu le premier groupe de la FinTech à avoir accès au système de paiement de la Bank of England ou à s’associer avec la BPCE pour répondre à la demande de rapidité. Transferwise souhaite augmenter le volume des transactions pour avoir des frais toujours moins importants pour les clients.

Pour les banques, il s’agit de suivre les innovations et de ne pas perdre de clients. Chez Transferwise, l’objectif est de garder l’esprit startup et d’être toujours à l’affût de nouvelles opportunités pour prioriser les éléments auxquels tiennent les clients.


Virginie Hoarau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *