Le télétravail prolongé : un défi inédit pour les entreprises et leurs collaborateurs

© Can Stock Photo / monkeybusiness

Alors que le contexte sanitaire actuel impose un télétravail presque systématisé et parfois hors du cadre réglementaire établi, comment les entreprises françaises et leurs collaborateurs parviendront-ils à anticiper et gérer ses impacts ?

En France, les bénéfices du télétravail régulier en termes de qualité de vie au travail et de performance ont convaincu les RH et dirigeants de plusieurs entreprises, qui proposent déjà ce dispositif à leurs collaborateurs : 29 % des salariés ont télétravaillé au moins une fois en 2019 et en moyenne 7 jours par mois (source IFOP 2019). Toutefois, prolongé, le télétravail s’accompagne de risques accrus qu’il convient de prévenir.

1.    Vers une transformation profonde des méthodes de travail

Des managers multi casquettes

Nos managers ont une position clé dans cette situation de crise : ils vont renforcer leur position de coachs, de chefs d’orchestre, de relais et de leaders et mettre un peu de côté leur casquette d’expert. Ils doivent se reposer sur leurs collaborateurs afin de se libérer du temps pour piloter l’activité, partager les informations, mais surtout effectuer un suivi personnalisé et de proximité des collaborateurs. Il ne faut donc pas négliger leur coaching en ce début de confinement. Les enjeux nécessitent d’être bien compris et partagés par tous : les managers doivent s’assurer que l’activité continue correctement tout en préservant leurs équipes. Le surcontrôle n’est alors pas une solution.

Travailler en collaboratif… à distance !

Pour prévenir le risque de perte de cohésion, les managers doivent s’orienter vers un management de collectifs, moins orienté « tâches ». Pour ce faire, l’équipe peut mettre en place un management visuel digitalisé, accessible à tous, grâce à des outils tels Trello, Planner et iObeya. Pour ancrer le collectif, un morning meeting en visioconférence avec votre café à la main sera bénéfique sur tous les plans : on se voit, on suit l’activité, on s’accorde sur les actions de la journée et on partage ses bonnes pratiques de travail à distance. Les réunions de travail peuvent également être animées grâce à des solutions comme Klaxoon, Wisembly et Beekast : interactifs, visuels et collaboratifs, vous pourrez brainstormer et rester créatifs !

Les outils et les canaux de communication doivent être accessibles à tous, et il existe pour cela de nombreuses solutions gratuites. Ne laissez personne sur le chemin, tout le monde n’est pas à l’aise avec les outils digitaux. Prenez le temps de produire des guides utilisateurs simples et précis, disponibles pour tous. Mais gardez à l’esprit qu’il ne faut pas négliger les risques de sécurité et de réseaux.

En ce qui concerne l’accessibilité aux outils de communication, nous vous recommandons d’utiliser la visio et le transfert de fichiers lorsque nécessaire et de préférer le téléphone pour les conférences téléphoniques (tutoriel Android, iPhone) afin d’éviter d’encombrer votre VPN !

Plus qu’un collaborateur, un être humain

Outre le collectif et la continuité de l’activité, nous allons tous, personnellement, être bouleversés par notre nouvel environnement de travail. Chaque manager se doit d’accorder le temps nécessaire, individuellement ou en petit comité, à ses collaborateurs pour rappeler certaines bonnes pratiques :

· Il faut se réserver un espace dédié au travail, calme et confortable

· N’oubliez pas que les enfants perturbent peut-être le travail de vos collaborateurs. Comment vivent-ils cette expérience inédite ? Il ne faut pas hésiter à leur rappeler vos attentes vis-à-vis de l’activité pendant cette période tout en mentionnant que vous comprenez la difficulté (que vous vivez peut-être !)

· Plus le temps va passer, plus l’isolement se fera ressentir : ayez une écoute active et accordez à vos collaborateurs des moments collectifs non professionnels comme une pause-café en visio !

2.    Et après la crise alors ?

Nous pouvons envisager une transformation profonde de nos méthodes de travail dans les prochains mois et une utilisation accrue du travail à distance (nomadisme et home office), mais également une évolution dans la recherche de compétences, par exemple, avec l’emploi des profils pour leurs expertises, mais à distance !

Le télétravail deviendra ainsi certainement un outil de politique sociale et économique majeur, l’accès au travail s’en trouvant facilité.


Ayako Dumont, consultante People and culture chez Talan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *