Talents : créer sa propre école pour mieux les former

Pieric Brenier

La réforme de la formation professionnelle et de l’apprentissage engagée depuis 2018 par l’État incite les entreprises à prendre la question à bras le corps. De plus en plus d’entreprises décident de créer leurs propres centres de formation pour former, en alternance, aux métiers en tension. C’Pro à Valence a lancé, en mars 2021, la première promotion de 20 alternants de sa C’Pro Business School.

La transformation digitale des entreprises est une réalité qui s’est accentuée avec la crise sanitaire de 2020. Les entreprises évoluant dans ce secteur cherchent cruellement des talents. C’était déjà le cas avant la robotisation, l’automatisation de plus en plus de tâches au sein des entreprises et l’explosion forcée du télétravail. Le groupe C’Pro, créé à Valence dans la Drôme par Pieric Brenier, évolue sur trois grands métiers : l’impression, l’informatique et les télécom dans les domaines du conseil, de l’installation et de la fourniture de matériels et de consommables à destination des entreprises. Avec ses 2 500 collaborateurs répartis dans 163 agences en France, l’entreprise qui a grandi par croissance externe a réalisé un chiffre d’affaires de 700 M€ en 2020. « Recruter des commerciaux dans les métiers de l’IT est clairement problématique, affirme Erwan Monot, secrétaire général du groupe C’Pro. Ce constat nous a incités à réfléchir à la création de notre propre centre de formation. »

Le cahier des charges pour imaginer la C’Pro Business school est adressé à trois écoles de commerce, deux parisiennes et une valentinoise. « Notre volonté était de proposer un mix entre l’enseignement théorique d’une école de commerce et l’expérience professionnelle de notre entreprise et de nos collaborateurs. Nous souhaitions un enseignement au plus proche de la réalité du terrain et du monde professionnel, tout en délivrant un diplôme. »

Le Groupe C’Pro retient l’offre de l’EGC à Valence, « proche géographiquement de nous certes, cet établissement d’enseignement supérieur a surtout déployé les moyens nécessaires pour répondre à notre demande, car elle bâtit déjà des programmes de formation sur-mesure pour les entreprises ; autre atout important pour nous : adossée à la Chambre de commerce et d’industrie de la Drôme, elle nous fait bénéficier de son réseau consulaire national et d’une proximité territoriale que nous favorisons aussi avec notre maillage d’agences partout en France », explique Erwan Monot.

Source de recrutement dans les métiers en tension

La C’Pro Business School a été officiellement lancée en septembre 2020. La première promotion de 20 alternants a démarré sa formation fin mars 2021. Les jeunes sélectionnés ont moins de 30 ans, sont détenteurs d’un diplôme de niveau Bac+2 ou d’une expérience professionnelle d’au moins 3 ans. « Les candidats en reconversion professionnelle, par exemple, nous intéressent, car ils connaissent déjà le monde de l’entreprise », note Erwan Monot. Le cursus d’un an comprend 435 heures d’enseignement dispensées par l’EGC et 34 semaines en entreprise, dans une des agences C’Pro en France. Cette formation conduit à l’obtention d’un Bachelor de niveau Bac+3 reconnu par l’État grâce à la formation théorique dispensée par l’EGC en partenariat avec le Groupe C’Pro.

Le cursus théorique s’effectue à distance, par des enseignants de l’école de commerce de Valence et des professionnels du Groupe C’Pro. « Transmettre les techniques commerciales par l’expérience d’un professionnel interne qui a fait ses preuves présente une valeur très forte pour la formation de ces jeunes, assure Erwan Monot qui dispense un module de 10 heures sur la RSE dans une démarche commerciale, un sujet qu’il pilote au sein du groupe. Nous avons aussi fait appel à des coachs externes, qui interviennent auprès de nos collaborateurs, afin de proposer des contenus de qualité, véritables bonus pour de futurs embauchés. »

La mise en place d’une promotion de 20 alternants coûte 115 000 euros au Groupe C’Pro. Surtout, cet investissement apporte une source de recrutement supplémentaire dans les métiers du commerce dans l’IT en très forte tension. « Il y a clairement une perspective d’embauche au sein du Groupe C’Pro à l’issue de la formation et une fois le diplôme en poche », affirme Erwan Monot.

Amplifier l’offre de formation

Augmenter le nombre d’apprentis, source de formations solides et d’employabilité reconnue. Faire monter en compétence les jeunes pour les doter de formations pratiques et théoriques en lien avec les attentes des entreprises. Accompagner les entreprises dans le recrutement de talents sur les métiers en tension. Œuver ensemble à faire diminuer le taux de chômage en France et à soutenir la croissance des entreprises. Tels sont les objectifs de la réforme de l’apprentissage et de la formation professionnelle engagée par le gouvernement depuis 2018.

Ainsi, « la loi “Avenir professionnel” libère l’offre de formation en apprentissage et ouvre la possibilité aux entreprises de lancer leur propre CFA-Centre de formation des apprentis, amplifiant ainsi l’offre de formation », écrit le ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion lors du lancement de cette initiative en mars 2019.

Tous les secteurs d’activité sont concernés. Le CFA d’entreprise Orange forme 80 jeunes depuis septembre 2020, en contrat d’apprentissage et en contrat de professionnalisation, sur cinq parcours en lien avec la cybersécurité, le cloud, l’intelligence artificielle, ou encore la data-analyse. Le CFA « Recruter autrement » de The Adecco Group forme les futurs chargés de recrutement, DRH, chasseurs de têtes et dirigeants de cabinets de recrutement. La N Académie du groupe Nicollin, spécialisé dans la gestion des déchets et le nettoyage industriel, propose un BTS Métiers des services à l’environnement. La réforme de la formation offre ainsi la possibilité aux entreprises qui ne trouvent pas leurs du personnel qualifié de se créer leurs propres ressources. Au bénéfice de leur entreprise, mais aussi de leur filière et de l’économie tout entière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *