Prédictions 2020 pour l’Intelligence Artificielle, par John Rauscher

Je suis heureux de partager avec vous mes prédictions pour le secteur de l’IA – avec de fortes convictions mais sans certitude ! Voici le top 5 des tendances qui me semblent importantes à prendre en compte pour vos entreprises en 2020.

Crédits : Pexels

La collaboration entre l’humain et l’intelligence artificielle deviendra enfin une évidence pour tous

Les vendeurs d’anxiété qui prédisent le remplacement de l’homme par la machine se feront un peu plus discrets. Il deviendra évident que l’intelligence artificielle (IA) disponible aujourd’hui, et sûrement pour les prochaines décennies au moins, est et restera mono-disciplinaire et donc non généraliste. Ainsi, l’humain restera indispensable pour toutes les nombreuses prises de décision qui nécessitent du bon sens, de la créativité (i.e. gestion des imprévus dans le monde professionnel) et de l’empathie, ces trois dernières qualités nécessitant un cerveau multi-disciplinaire qui s’appuie sur des valeurs et des expériences dans des contextes passés, variés et quelquefois éloignés de la situation qui exige une prise de décision.

L’usage du machine learning (ML) basé sur des réseaux de neurones (de type boite noire) se concentrera sur des applications ayant pour objectif d’aboutir à des tendances…

… et non de prétendre donner des résultats presque fiables ou supérieurs à ceux obtenus par les êtres humains dans des contextes particuliers. De plus, dans certains pays, comme au Royaume Uni, les entreprises qui ne sauront pas expliquer de façon logique pourquoi leurs algorithmes de ML a pris telle ou telle décision, à l’encontre d’un client par exemple, seront pénalisées financièrement sous la forme d’amendes. L’Europe devrait mettre en place de telles mesures d’ici fin 2020 sous peine de discréditer l’usage même du machine learning basé sur des réseaux de neurones.

L’arrivée des logiciels d’auto-apprentissage dits « explicables » devrait alimenter la presse et les blogs de la planète sur la deuxième partie de l’année 2020

Ces logiciels, tant attendus par toutes les entreprises dont le modèle d’affaires nécessite de l’exactitude, aussi bien dans les phases de conception, de production que de distribution, verront enfin l’usage de l’IA dont l’auto-apprentissage déterministe et explicable comme un véritable progrès pour leurs projets.

Les progrès de l’IA dans le monde du langage continueront de convaincre…

… à l’instar de la dernière version du logiciel de reconnaissance vocale installée sur les nouvelles voitures de la marque Mercedes. La plupart des fonctions de confort dans le véhicule se pilote par la voix avec un taux de succès impressionnant. La conséquence à moyen terme est que vos clients voudront aussi utiliser la voix pour obtenir du support technique ou commercial sur les offres que vous leur proposez. Serez-vous prêt en 2020 ou 2021 ?

Le terme « RPA », Robot Processing Automation, qui comprend l’utilisation de l’IA pour automatiser des tâches répétitives deviendra un sigle courant dans le langage informatique et pour beaucoup de dirigeants

Dans chaque entreprise, les gains de productivité peuvent dépasser les 15% avec l’utilisation de ce type de logiciels, souvent bien perçus par les salariés qui se plaignent de faire trop de tâches répétitives qu’ils considèrent comme inutiles.


John Rauscher

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *