L’homme, « roi des bêtes sauvages »

Portrait de Léonard de Vinci par Latanzio Querena

La formule est de Léonard de Vinci.

« On verra des animaux à la surface de la terre toujours en train de se combattre les uns contre les autres… Leur malignité ne connaîtra pas de limites. Leurs membres orgueilleux abattront une grande partie des arbres de vastes forêts à travers l’univers.

Après s’être nourris, ils assouviront leurs désirs en donnant mort, souffrances, peines, peur et fuite à toute chose animée. A cause de leur orgueil démesuré ils voudront s’élever vers le ciel, mais le poids trop grand de leurs membres les maintiendra au sol. Il ne restera rien sur la terre ou dans les eaux qui ne soit persécuté, pourchassé, souillé;.. Ô monde, pourquoi ne t’ouvres-tu pas ? Pourquoi ne les précipites-tu pas dans les profondeurs de tes grandes grottes et de tes abysses pour ne plus montrer au ciel qu’un monstre aussi cruel et sans pitié ? »


Léonard de Vinci, Prophéties facétieuses, Mille et une nuits, 1999.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *