Copenhague : la construction d’une « Silicon Island »

http://urbanpower.dk/holmene.html

Comme si les 440 îles qui composent le pays ne suffisaient pas, le Danemark va en créer neuf  pour développer un projet pharaonique : Holmene.

Fruit d’une coopération entre la municipalité de Hvidovre, située à 10 kilomètres au Sud de Copenhague et le Gouvernement Danois, Holmene vise à créer « une des plus grandes zones industrielles et à accueillir des entreprises innovantes et vertes au Nord de l’Europe » selon la maire, Helle Adelborg. Les îles, d’une superficie totale de 3,1 millions de mètres carrés, devraient sortir des eaux entre 2028 et 2040.

Un projet mégalo

« Ces îles pourront accueillir 380 entreprises et aboutir à la création d’environ 12.000 emplois » s’est enflammé Simon EmilAmmitzboell-Bille, Ministre de l’Intérieur Danois en dévoilant le projet Holmene. « Nous serons plus forts face à la concurrence internationale afin de pouvoir attirer les entreprises, les investissements et une main-d’oeuvre hautement qualifiée ».  « Un projet mégalo » ont commenté certains élus de communes disposant de terrains en friche prêts à accueillir des entreprises  quand d’autres telle Marie Staerke, maire de Koege, commune située plus au Sud ont regretté que les sommes engagées ne soient pas consacrées aux infrastructures routières plutôt qu’à la construction d’îles artificielles. Mais au pays des Vikings, l’enjeu est de taille : s’étendre dans les mers, le long de la mer Baltique. La région de Copenhague «manque de place pour les sites industriels, alors que renforcer sa croissance et son développement est vital pour l’économie de tout le pays  explique le ministre de l’Industrie et du Commerce Rasmus Jarlov.

Une Silicon Valley verte Européenne.

Située sur deux îles, Zealand et Amager et menacée de saturation, Copenhague n’a d’autres choix que repousser ses  frontières. A l’instar de Dubaï et Monaco, la capitale danoise doit gagner de l’espace sur la mer.Après le vaste programme Lynetteholmen qui prévoit la construction de 35000 habitations sur une île artificielle dans le port de la capitale, Holmene ambitionne d’être un nouvel eldorado pour les entreprises dédiée au business et au bien être. « Une Silicon Valley verte Européenne », a annoncé le président de l’association des employeurs du Danemark, Brian Mikkelsen.

Dans son bureau de la mairie de Hvidovre,  Gert Stephan Nelth affiche son optimisme : « Nous avons analysé ce qui a fait le succès du modèle en Californie et nous l’avons intégré à notre projet. Le fait, par exemple, que les start up pourront bénéficier de l’aide des grandes compagnies dans le domaine des hautes technologies, du biomédical et de l’environnement ».

Inauguration en 2040

Baptisée « Copenhagen Capacity », une structure est particulièrement chargée d’attirer les investisseurs étrangers en mettant en avant les atouts comme la proximité de l’aéroport international et des Universités. Si la première ile devrait être achevée six ans après le démarrage des travaux, l’inauguration d’Holmene est prévue pour 2040. «La stratégie présente plusieurs avantages: elle peut être développée par étapes sans laisser l’impression d’un projet inachevé, si une nouvelle récession économique se présentait. De plus, les îles peuvent être développées par thème, laissant ainsi les meilleures conditions pour l’industrie innovante et la recherche dans les domaines des technologies vertes, des biotechnologies, des sciences de la vie et des secteurs encore inconnus », souligne Arne Cermak Nielsen, partenaire d’Urban Power, l’aménageur retenu pour Holmene.

Dans un pays soucieux d’environnement, les initiateurs de Holmen insistent sur le caractère «écolo» du projet. Des déchets et des eaux usées seront transformés en énergie. Holmene innove avec un espace réservé aux technologies vertes et la plus grande usine de valorisation énergétique des déchets d’Europe du Nord dans une des neuf iles, baptisée Green Tech Island.  Les bio-déchets et les eaux usées d’un million et demi d’habitants seront traités et transformés en eau propre, en ressources et en biogaz. Le gouvernement espère commencer les travaux de construction sur les premières îles en 2022. Financés par l’Etat  et  la vente de terrains sur les îles, les travaux intègrent un important dispositif de défense anti-inondations face à la montée du niveau de la mer. Holmene servira  de rempart contre les inondations fréquentes de Hvidovre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *