Idées

Ce qui rassemble l’amour et la haine

L’amour et la haine sont aussi des affaires professionnelles : aimer ou non ses clients, aimer ou non son chef ou ses collaborateurs. Qu’est-ce qui fait que ces sentiments en apparence si opposés soient finalement assez proches, au point de nous donner l’espoir de chérir qui nous haïssons aujourd’hui et qui gâche nos journées ?

Pour en finir avec le bon sens

Le bon sens dit des choses si simples et si lumineuses qu’il semble difficile de remettre en question la haute estime dans lequel il est tenu. L’un de ses enseignements majeurs est : devant un problème, si je sais ce qu’il faut faire alors je le fais ; dans le cas contraire, je vais apprendre, ou chercher de l’aide, ou convoquer un expert et je me ramènerai au premier cas de figure.

Idées

Osez la confiance : créer avec et non pas contre l’autre

« La perte de confiance, c’est le mal du XXIe siècle ». La philosophe Michela Marzano n’est pas la seule à affirmer ce point de vue lapidaire. De nombreuses enquêtes, et notamment la dernière en date provenant de BVA, montrent que les Français sont les plus pessimistes des Européens. La perte généralisée de confiance serait même l’un des traits distinctifs de l’hexagone. Pour la philosophe, « sans confiance entre les individus, c’est toute la société qui est paralysée ». Comment dans ces conditions morales défavorables envisager l’avenir économique avec sérénité ?