Patricia Gros-Micol : faire du handicap une force

La fondatrice d’Handishare et d’Handishare intérim à Lyon ne perd pas une occasion de répandre ses valeurs. Elle le dit haut et fort : l’humain doit guider toutes actions dans et hors et de l’entreprise. Son ADN s’applique donc au sein de ses deux entreprises qui permettent à la fois à des personnes en situation de handicap de travailler et de monter en compétences et aux entreprises soucieuses d’une véritable RSE de répondre à leurs obligations légales en matière de handicap. Et parce que le dépassement de soi peut aussi concerner les salariés handicapés, Patricia Gros-Micol mobilise ses proches autour d’un projet humanitaire à Madagascar.

Patricia Gros-Micol

« Handishare remet l’humain à sa juste place dans l’entreprise. On constate de plus en plus que la finance et les dividendes ne sont plus les maitres du jeu. Lors de notre création à Lyon en 2011, nous avions déjà un temps d’avance sur toutes les notions de responsabilité sociale des entreprises qui, pour nous, font intégralement partie de notre ADN », explique Patricia Gros-Micol, fondatrice d’Handishare. Elle a effectué une bonne partie de sa carrière professionnelle dans des grands groupes, « près de 25 années au bout desquelles je ne me retrouvais plus en termes de valeurs humaines ». Handishare est une Entreprise adaptée dont 100 % des employés sont en situation de handicap. Ce statut permet à ses clients entreprises de répondre à leur obligation légale quant à l’embauche de travailleurs en situation de handicap. Handishare a choisi le domaine de l’assistance aux fonctions supports des entreprises en proposant des prestations RH, achats, informatique, gestion comptable… 

En 2019, l’entreprise s’appuie sur un chiffre d’affaires de 1,2 M€ réalisé auprès de quelque 90 clients. « Manitowoc, Veolia, Seb, Attestation légale, Adecco, Enedis… comptent parmi les clients fidèles qui peuvent aussi compter sur nous », avance Patricia Gros-Micol.

Expérimentation d’une entreprise adaptée de travail temporaire

Pour aller plus loin dans sa démarche, une deuxième entreprise a vu le jour en février 2020 : Handishare intérim, implantée dans des bureaux en étage au cœur de Lyon 9e et dotée d’un site internet en attendant de « trouver l’emplacement idéal pour créer une agence physique à Lyon, car il est important de rencontrer les gens et d’expliquer notre démarche », selon Patricia Gros-Micol. Handishare intérim fait partie des six structures labellisées par le gouvernement pour tester, au moins jusqu’en 2022, un nouveau concept d’agence d’intérim exclusivement dédiée aux personnes en situation de handicap, les EATT, entreprises adaptées de travail temporaire. « Nous recevions régulièrement des candidatures auxquelles nous ne pouvions donner suite. Dès la création d’Handishare, nous avions pensé à un projet de ce type. Cette expérimentation accompagnée par l’Etat et dont Handishare intérim est la seule en Auvergne-Rhône-Alpes démarre bien : le groupe Mom (Materne, Mont Blanc, Pom’Potes, Confipote) est notre premier client. Près de cinq autres collaborations sont en cours », confie Patricia Gros-Micol. Handishare intérim a noué un partenariat avec le réseau d’insertion d’Adecco, également client d’Handishare. Les métiers adressés par cette entreprise de travail temporaire pas comme les autres sont plus vastes que ceux de la maison-mère et correspondent aux standards et aux attentes du travail temporaire.

Mi-juillet, le site internet d’Handishare intérim proposait des postes à temps complet ou à temps partiel de préparateur de commande, magasinier, ouvrier second œuvre, commercial sédentaire, préparateur automobile…

Cette nouvelle aventure vise à « démultiplier l’impact social et sociétal d’Handishare en privilégiant les parcours longs et professionnalisants des personnes en situation de handicap ».

L’équipe d’Handishare

Conjuguer handicap et dépassement de soi

Ce chemin parcouru repose en grande partie sur les épaules d’une dirigeante atypique qui embarque dans ses aventures. « En 2006, un premier voyage à Madagascar en famille, avec nos quatre enfants, nous a procuré un électrochoc, se souvient Patricia Gros-Micol. Nous avons décidé de monter un projet, avec deux livres photo réalisés en famille. En 2016, près de 200 000 € ont été collectés pour soutenir la construction de neuf écoles et la scolarisation de quelque 1 000 enfants. » Un projet familial qui prenait vie en même temps qu’Handishare se développait. Difficile pour cette dirigeante dont les valeurs humaines priment de vraiment séparer vie professionnelle et vie privée.

Une petite équipe s’est ainsi constituée en interne pour participer à un de ces voyages humanitaires à Madagascar en 2019. « En amont, nous avons créé différentes commissions : logistique, pédagogique pour créer des cours pour les enfants, crowdfunding pour le financement de l’opération… De façon détournée, ce projet visait aussi une montée en compétences en interne, un renforcement de la cohésion et, pour certains, un dépassement de soi inattendu », se remémore Patricia Gros-Micol qui ne perd pas une occasion pour accompagner, aider, soutenir, faire progresser. « Pour une fois, ils donnaient au lieu de recevoir. Cela a eu des effets étonnants sur les collaborateurs. »

Un film, tourné en 2019 à Madagascar, a montré la conjugaison du handicap et du dépassement de soi au travers de cette aventure vécue par les salariés d’Handishare. Au final, les 30 salariés de l’entreprise lyonnaise se sont engagés, à différents degrés, dans cette aventure. « Quinze ont pu partir à Madagascar. Certains n’ont pu faire le voyage pour des raisons sanitaires, d’autres par crainte, mais tous ont largement participé à l’aventure menée entre la France et ce pays le plus pauvre du monde dont 60 % de la population est illettrée. “Magique” est le mot qui reste de cette aventure qui soude encore les collaborateurs d’Handishare, mais qui a aussi eu un impact sur nos clients et nos partenaires. Ils ont vu l’implication de tous et le dépassement possible. D’autant plus en cette période de Covid et de post-Covid où le repli sur soi a été de mise, pendant un temps. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *