Changer de vie : Sarah, de la publicité à la céramique

Les métiers manuels ont le vent en poupe. Après une carrière dans la publicité, après des rythmes d’enfer et un burn-out, Sarah a cherché sa voie ; elle s’est essayée à différentes activités et, finalement, a choisi de faire d’un loisir son métier.

Sylvie a ouvert un atelier de céramique. En trouvant ce nouveau métier, elle a trouvé un nouveau sens à sa vie.

Changer de vie : Sarah, de la publicité à la céramique

"Quand on fait un burn-out, on ne questionne jamais pourquoi on en est arrivé là : est-ce que le job qu'on a choisi est le bon ?"Après deux années passées dans la publicité, Sarah a décidé de changer de vie et de se reconvertir dans un travail manuel : céramiste. Elle raconte.(avec Paumé.e.s, une communauté makesense)

Publiée par Brut sur Mercredi 11 mars 2020

Ce phénomène est bien retracé das le livre de Matthew B. Crawford Eloge du carburateur : « j’ai toujours éprouvé un sentiment de créativité et de compétence beaucoup plus aigu dans l’exercice d’une tâche manuelle que dans bien des emplois officiellement définis comme « travail intellectuel ». Plus étonnant encore, j’ai souvent eu la sensation que le travail manuel était plus captivant d’un point de vue intellectuel. Cet ouvrage est donc une tentative de comprendre pourquoi ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *