Comment agir contre les discriminations à l’embauche

© Can Stock Photo / jjayo

Les événements récents aux États-Unis et les mouvements massifs de lutte contre le racisme qui en ont découlé montrent qu’il faut faire preuve d’une vigilance de chaque instant pour que l’histoire ne se répète pas. Nous sommes responsables, tout autant que les États-Unis, du maintien et du respect des droits de tous les êtres humains, sans distinction de race, de sexe, de religion ou d’opinion politique. Ces événements provoquent une profonde tristesse et l’indignation face aux atrocités, aux violences subies et aux discriminations qui perdurent dans nos sociétés modernes. Que pouvons-nous faire pour garantir les droits humains ? Le racisme est un phénomène structurel qui gagne du terrain si la société baisse la garde. Nous pouvons et devons tous, à notre niveau, agir.

Il y a une verticale sur laquelle les entreprises peuvent d’ores et déjà changer leurs pratiques pour tenter de faire bouger les lignes : il s’agit du recrutement, la source des plus flagrantes discriminations.

Les discriminations à l’embauche ne diminuent pas

Selon la constitution de 1946, « Nul ne peut être lésé, dans son travail ou son emploi, en raison de ses origines, de ses opinions ou de ses croyances ».

En pratique, le tableau est beaucoup plus sombre. Le recrutement est un sujet sensible où s’expriment, plus encore qu’ailleurs, les inégalités basées sur des préjugés inconscients, quand il ne s’agit pas, malheureusement, de racisme latent. Plusieurs études soulignent que la photo, le prénom et le nom de famille qui figurent sur un CV sont les critères le plus discriminants dans le cadre du recrutement. Une étude menée par le site Qapa auprès de 4,5 millions de candidats en 2017 indique même que la couleur de peau est le critère qui pèse le plus dans la balance discriminatoire de l’embauche. Les personnes de couleur recevraient ainsi jusqu’à 8 fois moins de propositions qu’un candidat à la peau blanche.

Le recrutement par compétences, un premier pas vers la non-discrimination en entreprise

Le recrutement par les compétences se distingue du recrutement par métier, qui consiste à recruter sur la base du diplôme et de l’expérience professionnelle correspondant au poste à pourvoir. Recruter par les compétences signifie évaluer les compétences d’un candidat en vue d’estimer sa capacité à exercer une activité en s’appuyant notamment sur les savoirs, les savoir-faire et les savoir-être professionnels. Parce qu’il se base sur des méthodes d’évaluation pragmatiques et objectives destinées à évaluer le potentiel d’un candidat pour un poste grâce à la mise en situation. Le recrutement par compétences donne une chance aux candidats aux parcours et profils atypiques tout en évitant les biais inconscients.

Comme le souligne Pôle Emploi, « Le recrutement par les compétences apporte ses bénéfices en premier lieu aux recrutements jugés difficiles pour lesquels il est possible d’observer une pénurie de candidats qualifiés ».

Une méthode particulièrement adaptée aux métiers en tension

Le principe d’une plate-forme de recrutement par les compétences est de mettre en avant l’égalité des chances de tous et de toutes à accéder aux métiers, indifféremment de leur origine sociale, leur ethnie, leur genre, leur orientation sexuelle, leur parcours, leurs diplômes, leurs croyances ou leur religion. Plus spécifiquement, une plate-forme de recrutement dans le secteur de la tech doit permettre aux futurs développeurs et développeuses de mettre en valeur leurs savoir-faire sans aucun biais de jugement.

Le CV étant la cause principale de discrimination à l’embauche, il est crucial d’aider les entreprises à recruter leurs candidats sur la seule base de leurs compétences professionnelles, grâce à un système objectif d’évaluation par simulation. Ces évaluations placent la personne dans des conditions identiques à celles qu’elle rencontrerait une fois en poste. Il ne s’agit plus de parcourir un CV en diagonale pour savoir si un candidat ou une candidate a le profil de l’emploi. En mobilisant des technologies d’évaluation qui permettent un recrutement par les compétences, on certifie qu’une personne a les habiletés requises pour le poste proposé. Il est plus difficile ensuite de refuser cette personne en raison de biais inconscients ou sur des prétextes infondés.

La diversité dans les équipes rend une entreprise deux fois plus performante. Il faut, aujourd’hui, saisir l’opportunité d’actions directes et concrètes pour abolir les discriminations à l’embauche. En misant sur le recrutement par les compétences, il s’agit d’aider les recruteurs à adopter de nouveaux réflexes dans la manière de recruter les professionnels du secteur tech.


Aude Barral, co-fondatrice de CodinGame

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *