Edgar Morin : « Vivez poétiquement ! »

Crédits : France Culture

Edgar Morin est un des derniers témoins des vicissitudes du XXe siècle. Engagé à 15 ans dans la guerre d’Espagne, résistant pendant la seconde guerre mondiale, proche de grandes figures de la vie intellectuelle comme Maurice Merleau-Ponty, Vladimir Jankélévitch ou encore Marguerite Duras, le sociologue et philosophe « à l’état sauvage » a marqué profondément la vie intellectuelle des dernières décennies.

Infatigable militant, homme libre s’il en est, son travail consiste à jeter des ponts entre les disciplines, à contribuer à leur dialogue. De ces interactions naît la pensée complexe, qui relie au lieu de séparer, contre l’hyperspécialisation et la compartimentation des connaissances.

Vivre poétiquement, c’est combattre les forces qui nous envahissent, nous contraignent, nous enserrent.

« Il faut penser que vivre peut comporter un certain risque ». Ne pas se contenter de survivre, de subir, mais vivre, changer le cours des choses En cette période anxiogène, Edgar Morin, qui a traversé d’autres époques tout aussi troublées, rappelle l’essentiel : il est de notre devoir de vivre poétiquement. Vivre poétiquement, c’est combattre les forces qui nous envahissent, nous contraignent, nous enserrent. Aujourd’hui comme par le passé.

Edgar Morin, philosophe à l'état sauvage

Vous connaissez peut-être Edgar Morin résistant, philosophe, ou militant anticolonial. Mais il est aussi cinéaste, ethnologue et amoureux inconditionnel de poésie. À 97 ans, il publie ses mémoires, leçons de vie d’un immense témoin du siècle.

Publiée par France Culture sur Vendredi 8 novembre 2019
Crédits : France Culture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *