Rechute prévisible du climat des affaires en octobre

Philippe Crevel

Selon les chefs d’entreprise interrogés entre le 28 septembre et le 19 octobre 2020, les perspectives d’activité sont moins bonnes en octobre par rapport à septembre. Selon l’INSEE, l’indicateur qui mesure le climat des affaires en France a perdu 2 points. À 90, il retrouve son niveau d’août, bien inférieur à sa moyenne de long terme (100).

Cette baisse est imputable aux services qui sont touchés par les restrictions prises depuis le début du mois d’octobre pour limiter la diffusion de l’épidémie. Le recul est évidemment très marqué dans l’hébergement-restauration. Le repli est plus modéré dans l’industrie. Dans le commerce de détail, le climat des affaires est stable. Les perspectives d’activité déclarées par les chefs d’entreprises du bâtiment se stabilisent également.

Le climat de l’emploi se dégrade en octobre, interrompant le redressement continu et soutenu observé depuis mai. À 89, il perd trois points par rapport à septembre et reste très en deçà de son niveau d’avant-crise (au-dessus de 105). Cette dégradation est principalement due à la baisse des soldes d’opinion sur les effectifs prévus dans les secteurs tertiaires (services et commerce de détail), en particulier dans les services hors intérim.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *