Travail du soin, soin du travail : préserver la valeur intangible de la relation au sein d’organisations en tension

C’est le titre d’un ouvrage collectif qui, dans la période dans laquelle nous nous trouvons, trouve une actualité très particulière.

Le soin, c’est la qualité que l’on apporte à l’autre, la relation. La relation, c’est ce qui s’oppose à l’institution. La relation, c’est tout ce qui relève de l’intangible, dans ce qui est difficilement mesurable. On ne peut pas la mesurer complètement. Des outils sont façonnés dans l’entreprise pour essayer de la mesurer, mais toujours de façon incomplète. On a du mal à appréhender la qualité de la relation.

Les auteurs, chercheurs en sciences humaines et sociales, soignants, personnes atteintes de maladies rares, apportent leurs analyses, leurs regards. Didier Vinot, qui a codirigé la publication de cet ouvrage, s’attache ici à définir ce qui définit la qualité d’une relation.

Crédits : FLEXTV – Benjamin Tardif, Didier Vinot

Travail du soin, soin du travail – Préserver la valeur intangible de la relation au sein d organisations en tension, SELI ARSLAN, 2020.

One Reply to “Travail du soin, soin du travail : préserver la valeur intangible de la relation au sein d’organisations en tension”

  1. Le lien crée le bien! On oublie trop que nous sommes entrés, depuis Hiroshima, dans l’ère de l’immatériel, ce que j’ai appelé avec Thierry Gaudin, la Révolution de l’intelligence. L’une des réalités majeures ce cette nouvelle ère, c’est que toute valeur est créé ou détruite par des interactions, entre objets, concepts, organisations, personnes. Tout se joue donc dans la qualité des relations entre hommes : relations de qualité entre différences pertinentes! Pour cela, bienveillance et confiance sont des actifs immatériels essentiels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *