Carotte 4.0 : quand la french tech se moque d’elle-même

Marc Hélium, un startupper gonflé – Crédits : French Tech – YouTube

C’est sans doute l’une des start-ups les plus prometteuses de la french tech. Au coeur du réacteur, la vision au service d’une ambition.

D’abord, le coup de génie de la team Carotte 4.0, c’est d’avoir placé le disruptrif (à ne pas confondre avec le déjà has been disruptif) au cœur de son ADN. Les business angels ne s’y sont pas trompés en investissant massivement dans une entreprise dont le flou, le cool et la vénalité sont les valeurs cardinales. Enfin, le 4.0 qui, couplé à l’intelligence artificielle, change complètement la donne.

Toute ressemblance avec des start-ups existantes ou ayant existé serait purement fortuite.

Crédits : French Tech – YouTube
Partager cet article :

La rédaction

Ça peut vous intéresser

Laisser un commentaire

À propos du CJD

Créé en 1938 par Jean Mersch, le CJD demeure le plus ancien mouvement patronal français. L’association compte plus de 5000 membres – Entrepreneur·e·s et cadres dirigeant·e·s – réparti·e·s en France et représentant 432 087 d’emplois. Imaginé à partir de la conviction profonde qu’une économie au service de l’Homme incarne la clef de la compétitivité des entreprises hexagonales, le mouvement demeure non partisan et force de propositions concrètes pour relancer l’emploi et pérenniser les entreprises. 

Retrouvez le CJD sur ces réseaux :