« Il n’y a pas que des salauds de patron, mais aussi des entreprises conscientes de leur rôle local pour l’emploi »

Depuis presque 15 ans, l’agence de communication Clé de Fa basée à Clermont dans l’Oise reçoit, comme beaucoup de structures, des stagiaires de tout niveau, de la 3e aux personnes en reconversion professionnelle.

La garden-party de l’édition 2017

Pour en avoir reçu beaucoup Fanny Souchon, dirigeante de Clé de Fa constate que « l’accompagnement ne peut être le même pour les personnes en situation de handicap ou ayant subi des accidents de la vie, ou même des jeunes en décrochage ».

Gestion de la confiance en soi

Le plus remarquable dans cette initiative, c’est le fait que ces personnes soient accompagnées souvent sur le long terme, souvent plusieurs années ! « J’ai accompagné un jeune huit ans ! Notre plus belle récompense, il vient de signer un CDI alors qu’il était en décrochage scolaire », souligne cette adhérente du Sud Oise à l’origine de cette démarche. Tous ceux qui passent dans cette agence « cocooning » constituent ainsi la famille Clé de Fa. « Mais même si nous accueillons 5 à 10 personnes par an nous ne pouvons faire beaucoup plus au regard de la taille de notre structure. Conscient des résultats, nous voulions évangéliser », ajoute Fanny.

Une garden-party solidaire

D’où la création par Clé de Fa d’un événement plus ponctuel : une garden-party solidaire en lien avec Cap Emploi et la Mission Locale. Le principe ? Réunir, le temps d’une soirée, dans un cadre agréable, une trentaine de jeunes ou des personnes en situation de handicap pour simuler des entretiens. Le rôle de l’agence ? Mobiliser son réseau de chefs d’entreprises. La finalité ? Oser poser des questions, s’entraîner aux entretiens, parler des difficultés que l’on rencontre, casser les préjugés de part et d’autre. Les résultats : plus de 60 entretiens chaque année. Et des vocations puisque deux dirigeants présents sur l’évènement ont tellement apprécié la démarque qu’ils vont lancer leur propre garden-party !

Il n’y a pas que des salauds de patron.

Et Fanny de rajouter : « Les chefs d’entreprise repartent boostés et sont souvent plus nombreux que les candidats. Comme quoi, il n’y a pas que des salauds de patron, mais aussi des entreprises conscientes de leur rôle local pour l’emploi ». La prochaine Garden est déjà fixée au 20 juin 2020.

Crédits : France 3 – YouTube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *