Philippe Crevel

Dirige, depuis 2004, le Cercle de l'Epargne, centre d'études et de recherche sur l'épargne et la retraite mais aussi fondateur et gérant de la société d'études et de prospectives économiques Lorello Ecodata.

Économie

Un été sous tension

Après un arrêt sur image sans précédent, l’économie mondiale a connu un bref épisode d’euphorie en 2021, rapidement interrompu par la guerre en Ukraine. Des signes avant-coureurs en fin d’année dernière signalaient que l’économie était déjà à la peine du fait des problèmes récurrents d’approvisionnement et de recrutement. Les pays occidentaux butent sur une insuffisance […]Lire la suite

Non classé

Etats-Unis vs Europe : comment les entreprises se financent

Plus les revenus des ménages sont élevés, plus la propension à acquérir des actifs risqués est élevée. Cette corrélation se vérifie également avec le niveau d’études et avec l’appartenance aux différentes catégories socioprofessionnelles. Et cela n’est pas sans incidence sur le mode de financement des entreprises. Aux États-Unis, les inégalités de revenus plus importantes qu’en […]Lire la suite

Économie

Les trois ruptures économiques des temps nouveaux

Au moment de la survenue de la crise sanitaire, experts et commentateurs répétaient que le monde de demain ne ressemblerait en rien à celui d’hier. Le Nouveau Monde qui se met en place n’est certainement pas celui qu’ils espéraient. La pénurie de matières premières, d’énergie et de main-d’œuvre accentuée par la guerre en Ukraine constitue […]Lire la suite

Économie

Le monde face à une nouvelle crise alimentaire

La dernière fois que l’économie mondiale a connu une hausse importante des prix alimentaires, une série de crises politiques a été constatée avec, comme épicentre, les soulèvements du printemps arabe en 2010/2011. En 2022, l’augmentation des cours des produits agricoles se double de celle de l’énergie. À compter de l’automne, plusieurs pays émergents ou en […]Lire la suite

Économie

Economies américaine et française : pas sur les mêmes rails

La baisse de la croissance constatée aux États-Unis n’est pas comparable à celle enregistrée en Europe. Les deux grandes zones économiques évoluent selon des logiques différentes. Aux États-Unis, la chute de l’activité s’explique par le déstockage, le recul des dépenses publiques et la dégradation du commerce extérieur. En revanche, la demande intérieure privée reste dynamique […]Lire la suite

Économie

Le secteur de l’automobile en pleine révolution

Les automobiles sont devenues, ces dernières années, des ordinateurs mobiles. L’informatique est omniprésente, pour le fonctionnement des moteurs, pour la gestion de l’énergie en particulier pour les véhicules électriques, pour le guidage et pour les différents systèmes de sécurité passifs ou actifs. Cette informatisation ne peut que s’accroître avec l’apparition, à terme, de flotte de […]Lire la suite

Économie

La France échappera-t-elle à la récession ?

Au premier trimestre, le PIB de la France a reculé de 0,2 point. Si elle rééditait cette contre-performance au deuxième trimestre, elle serait alors en situation de récession. Compte tenu des premières données économiques du deuxième trimestre, la France devrait y échapper. Selon l’enquête mensuelle de conjoncture de la Banque de France, l’activité économique ferait […]Lire la suite

Économie

La France, un pays divisé qui peine à se transformer

Les dernières grandes politiques économiques structurantes en France datent d’une quarantaine d’années, avec notamment l’application de la politique de désinflation compétitive en 1983. Depuis deux décennies, les gouvernements ont privilégié une gestion au fil de l’eau. Le raccourcissement du mandat présidentiel de 7 à 5 ans et la dictature de l’immédiat imposée par les réseaux […]Lire la suite

Économie

L’inflation baissera-t-elle en 2023 ?

A Europe 1, dimanche 5 juin, le Ministre de l’Économie déclarait « anticiper un retour de l’inflation à un niveau raisonnable dès l’année prochaine ». Il estime néanmoins que « cette inflation raisonnable restera plus élevée que ce à quoi nous étions habitués avant ». Cet espoir est amplement partagé par les représentants des différents gouvernements européens et de la […]Lire la suite

À propos du CJD

Créé en 1938 par Jean Mersch, le CJD demeure le plus ancien mouvement patronal français. L’association compte plus de 5000 membres – Entrepreneur·e·s et cadres dirigeant·e·s – réparti·e·s en France et représentant 432 087 d’emplois. Imaginé à partir de la conviction profonde qu’une économie au service de l’Homme incarne la clef de la compétitivité des entreprises hexagonales, le mouvement demeure non partisan et force de propositions concrètes pour relancer l’emploi et pérenniser les entreprises. 

Retrouvez le CJD sur ces réseaux :