Avatar photo

Philippe Crevel

Dirige, depuis 2004, le Cercle de l'Epargne, centre d'études et de recherche sur l'épargne et la retraite mais aussi fondateur et gérant de la société d'études et de prospectives économiques Lorello Ecodata.

Économie

Industrie: et si nous rejouions le match France-Allemagne?

La divergence économique entre la France et l’Allemagne date du début du siècle. La première a connu une accélération de sa désindustrialisation amorcée au moment du premier choc pétrolier quand la seconde a réussi à conforter ses positions industrielles. Positionnée sur le haut de gamme, dégageant des marges importantes, l’industrie allemande est au cœur du […]Lire la suite

Économie

L’endettement des entreprises est-il un problème ?

Durant la période des taux d’intérêt bas, les investisseurs se sont rabattus sur la dette des entreprises qui offraient des rendements supérieurs. Depuis le mois de février, le marché des « obligations corporate » est beaucoup moins attractif. Les obligations d’État sont jugées plus sûres et bénéficient de la hausse des taux. En outre, le risque de […]Lire la suite

RSE

Industrie lourde : la décarbonation est-elle en marche ?

La production sidérurgique représente près de 8 % des émissions de CO2 dans le monde. Le secteur sidérurgique constitue avec celui du ciment (7 % des émissions) et celui de la chimie – raffinage (6 %) un des principaux foyers d’émissions de gaz à effet de serre. L’enjeu de la décarbonation de ces activités est primordial pour atteindre […]Lire la suite

Économie

Publicité en ligne : la fin de l’eldorado ?

Au cours de la dernière décennie, deux vérités digitales s’étaient imposées : l’insensibilité de ce secteur aux cycles économiques, accélérant en permanence et profitant des crises pour se développer d’une part, et, d’autre part, la mainmise de la publicité en ligne par deux entreprises, Google et Meta. Avec le ralentissement de l’économie chinoise et une possible […]Lire la suite

Économie

Pourquoi les gains de productivité ont-ils disparu dans la zone

Les gains de productivité ont disparu depuis 2019 dans la zone euro. Si cette situation se pérennisait, la zone euro serait marginalisée au sein de l’économie mondiale. Le déclin de la productivité en Europe est un phénomène difficile à appréhender. De nombreux facteurs, économiques, sociaux, sociaux, démographiques sont en jeu. Les gains de productivité sont […]Lire la suite

Économie

Zone euro : quelles perspectives ?

En cette fin d’année 2021, la zone euro est confrontée à une série de chocs économiques qui remettent en cause sa croissance et sa cohésion. Le manque d’énergie pourrait provoquer l’arrêt des usines, en particulier en Allemagne qui est le premier pays industriel d’Europe. La disparition des gains de productivité sur fond de recul de la […]Lire la suite

Économie

Retour sur terre pour les stars du digital

La crise sanitaire a fait naître un sentiment de toute-puissance et d’euphorie chez les acteurs de l’industrie technologique. Avec des milliards de personnes enfermées, le digital est devenu la voie de passage obligée pour les achats, le travail et les loisirs. Cette crise sans précédent a incité à la numérisation accélérée des activités. Nombreux sont […]Lire la suite

Économie

Réindustrialisation : pas si facile…

Depuis plusieurs années, les pays occidentaux mettent en avant leur volonté de relocaliser sur leur territoire tout ou partie de leur production industrielle. L’épidémie de covid et la guerre en Ukraine ont renforcé cette conviction en soulignant la dépendance des États de l’OCDE, que ce soit vis-à-vis des produits de santé, les microprocesseurs ou des […]Lire la suite

Économie

L’économie, c’est avant tout de la démographie

Le décollage économique de l’Europe à la fin du XVIIIe siècle a autant reposé sur le progrès technique que sur l’augmentation de la population active. L’amélioration des conditions de vie en lien avec des gains de productivité dans le secteur agricole a permis le développement de l’industrie. Les périodes de forte croissance dans les différents […]Lire la suite

À propos du CJD

Créé en 1938 par Jean Mersch, le CJD demeure le plus ancien mouvement patronal français. L’association compte plus de 5000 membres – Entrepreneur·e·s et cadres dirigeant·e·s – réparti·e·s en France et représentant 432 087 d’emplois. Imaginé à partir de la conviction profonde qu’une économie au service de l’Homme incarne la clef de la compétitivité des entreprises hexagonales, le mouvement demeure non partisan et force de propositions concrètes pour relancer l’emploi et pérenniser les entreprises. 

Retrouvez le CJD sur ces réseaux :