Stop à la mégamachine : guide pratique pour éviter l’effondrement

VU AILLEURS – Le constat du philosophe Fabian Scheidler est sans appel : le système capitaliste est en train d’anéantir la vie sur Terre. Mais comment arrêter cette mégamachine qui avance vers un effondrement des civilisations ?

Fabian Scheidler a étudié l’histoire et la philosophie à l’Université Libre de Berlin, puis la mise en scène à Francfort-sur-le-Main. Depuis 2001, il travaille comme auteur indépendant pour la presse, la télévision, le théâtre et l’opéra. En 2009, il obtient le prix Otto Brenner pour le journalisme critique. Il publie en 2017 « Chaos. La nouvelle ère des révolutions », puis codirige « Der Kampf um globale Gerechtigkeit » en 2019.

Son livre « La fin de la mégamachine. Sur les traces d’une civilisation en voie d’effondrement » publié en 2015 en Allemagne a été traduit en néerlandais (Lemniscaat 2018), en anglais (Zero Books 2020) et en français (Le Seuil 2020). Il revient sur le concept de « mégamachine », forgé par l’historien Lewis Mumford (1895-1990) et qu’il reprend pour désigner ici une forme d’organisation sociale semblant fonctionner comme une machine. En fait, montre-t-il, il s’agit d’un système fait d’êtres humains déguisés en rouages.

Crédits : France Culture
Partager cet article :

La rédaction

Ça peut vous intéresser

Laisser un commentaire

À propos du CJD

Créé en 1938 par Jean Mersch, le CJD demeure le plus ancien mouvement patronal français. L’association compte plus de 5000 membres – Entrepreneur·e·s et cadres dirigeant·e·s – réparti·e·s en France et représentant 432 087 d’emplois. Imaginé à partir de la conviction profonde qu’une économie au service de l’Homme incarne la clef de la compétitivité des entreprises hexagonales, le mouvement demeure non partisan et force de propositions concrètes pour relancer l’emploi et pérenniser les entreprises. 

Retrouvez le CJD sur ces réseaux :