Travail du soin, soin du travail : préserver la valeur intangible de la relation au sein d’organisations en tension

C’est le titre d’un ouvrage collectif qui, dans la période dans laquelle nous nous trouvons, trouve une actualité très particulière.

Le soin, c’est la qualité que l’on apporte à l’autre, la relation. La relation, c’est ce qui s’oppose à l’institution. La relation, c’est tout ce qui relève de l’intangible, dans ce qui est difficilement mesurable. On ne peut pas la mesurer complètement. Des outils sont façonnés dans l’entreprise pour essayer de la mesurer, mais toujours de façon incomplète. On a du mal à appréhender la qualité de la relation.

Les auteurs, chercheurs en sciences humaines et sociales, soignants, personnes atteintes de maladies rares, apportent leurs analyses, leurs regards. Didier Vinot, qui a codirigé la publication de cet ouvrage, s’attache ici à définir ce qui définit la qualité d’une relation.

Crédits : FLEXTV – Benjamin Tardif, Didier Vinot

Travail du soin, soin du travail – Préserver la valeur intangible de la relation au sein d organisations en tension, SELI ARSLAN, 2020.
Partager cet article :

La rédaction

Ça peut vous intéresser

Laisser un commentaire

À propos du CJD

Créé en 1938 par Jean Mersch, le CJD demeure le plus ancien mouvement patronal français. L’association compte plus de 5000 membres – Entrepreneur·e·s et cadres dirigeant·e·s – réparti·e·s en France et représentant 432 087 d’emplois. Imaginé à partir de la conviction profonde qu’une économie au service de l’Homme incarne la clef de la compétitivité des entreprises hexagonales, le mouvement demeure non partisan et force de propositions concrètes pour relancer l’emploi et pérenniser les entreprises. 

Retrouvez le CJD sur ces réseaux :