© Can Stock Photo / peshkova

Le COVID-19 aura-t-il la peau des open-spaces ?

© Can Stock Photo / peshkova

Ces bureaux ouverts, sans cloisons, ont pour origine le concept des « bureaux paysagers » mis au point par deux consultants allemands, les frères Eberhard et Wolfgang Schnelle, dans les années 1950. Ce concept connut un grand succès aux États-Unis avant de revenir en Europe dans les années 1980. Aujourd’hui, au regard de la pandémie, le confiné semble préférable à l’ouvert…

Modulable, personnalisable, favorisant la communication, l’open-space a bien des vertus… Mais il est aussi décrié : manque d’intimité, nuisances sonores… Avec le coronavirus, faut-il rétablir les cloisons ?

https://www.facebook.com/Loopsider/videos/287889015552243/
Crédits : Lopsiders

Partager cet article :

La rédaction

Ça peut vous intéresser

Laisser un commentaire

À propos du CJD

Créé en 1938 par Jean Mersch, le CJD demeure le plus ancien mouvement patronal français. L’association compte plus de 5000 membres – Entrepreneur·e·s et cadres dirigeant·e·s – réparti·e·s en France et représentant 432 087 d’emplois. Imaginé à partir de la conviction profonde qu’une économie au service de l’Homme incarne la clef de la compétitivité des entreprises hexagonales, le mouvement demeure non partisan et force de propositions concrètes pour relancer l’emploi et pérenniser les entreprises. 

Retrouvez le CJD sur ces réseaux :