Intelligence artificielle : transformer l’entreprise pour créer des emplois non substituables

Qu’est-ce que l’humain au travail aujourd’hui ? C’est la question à l’insondable profondeur que nous pose le développement de l’intelligence artificielle. Loin du vieux modèle taylorien, notre métier demain ne sera plus de produire des objets ou de les transporter, mais de « faire de l’humain ». C’est la conviction de David Le Glanaer, entrepreneur et conférencier.

David Le Glanaer, cofondateur de SYD.

Notre attention doit être portée sur tout ce qui, dans l’entreprise, concerne l’invention et la relation.

« Créons des jobs non substituables et on n’aura aucun impact de l’intelligence artificielle sur nos emplois ».

Il est de la responsabilité des dirigeants de transformer leurs entreprises pour aller dans ce sens.

Crédit : D’Codes & D’Tech TVDiCi, YouTube
Partager cet article :

La rédaction

Ça peut vous intéresser

Laisser un commentaire

À propos du CJD

Créé en 1938 par Jean Mersch, le CJD demeure le plus ancien mouvement patronal français. L’association compte plus de 5000 membres – Entrepreneur·e·s et cadres dirigeant·e·s – réparti·e·s en France et représentant 432 087 d’emplois. Imaginé à partir de la conviction profonde qu’une économie au service de l’Homme incarne la clef de la compétitivité des entreprises hexagonales, le mouvement demeure non partisan et force de propositions concrètes pour relancer l’emploi et pérenniser les entreprises. 

Retrouvez le CJD sur ces réseaux :